Accueil»Lifestyle»En 2024, dites adieu à Pôle Emploi… et bonjour à France Travail ! Découvrez ce qui change

En 2024, dites adieu à Pôle Emploi… et bonjour à France Travail ! Découvrez ce qui change

Créé un 19 décembre 2008, Pôle Emploi était issu de la fusion entre l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) et l’Association pour l’emploi dans l’industrie et le commerce (Assédic). « Etait« , car cet établissement dédié à la recherche d’emploi en France a démarré l’année 2024 avec une toute nouvelle identité. Adieu Pôle Emploi, et bienvenue à France Travail. Mais ça change quoi au juste ?

logo france travail 2024
© Gouv.fr

En 2024, Pôle Emploi devient France Travail… et donc ?

L’objectif de France Travail : garantir un accompagnement et des services encore plus adaptés aux besoins des personnes sans emploi et des entreprises qui recrutent sur l’ensemble du territoire, grâce à une coopération renforcée avec l’ensemble des acteurs de l’emploi, de la formation et de l’insertion.

Selon cette institution chargée de l’emploi en France, ce changement de nom marque une première étape vers la mise en place progressive d’un accompagnement renouvelé aussi bien pour les personnes en recherche d’emploi que pour les entreprises.

Celui-ci se veut le résultat de consultations larges menées auprès des demandeurs d’emploi, des employeurs et des professionnels de l’accompagnement. « Il se traduira par la mise à disposition de nouveaux services co-construits avec nos partenaires, acteurs de l’emploi, de la formation et de l’insertion, pour favoriser le retour à l’emploi de tous et faciliter les recrutements » promet l’organisme.

Pour les demandeurs d’emploi, leur conseiller continuera à les accueillir selon les modalités habituelles et à les orienter dans leur recherche d’emploi ou de formation, à les accompagner dans leurs démarches, en fonction de leurs besoins. La plateforme reste joignable via le 39 49, et les bénéficiaires de l’allocation-chômage, bénéficieront de cette même allocation versée désormais par France Travail, dans les mêmes conditions qu’aujourd’hui.

france travail 2024
© Gouv.fr

Pour ce qui est des changements, grâce à une meilleure coordination entre tous les acteurs de l’emploi, de l’insertion et de la formation, France Travail a pour ambition d’offrir un accompagnement adapté qui tiendra compte de la situation globale des personnes, de leurs besoins, de leurs compétences et de leurs difficultés éventuelles, et ce dès leur inscription.

Les nouveautés à venir au fil des mois sur France Travail

Toutes les personnes en recherche d’emploi seront inscrites à France Travail. Non seulement tous ceux qui demandent cette inscription, mais aussi tous les allocataires du RSA ainsi que leur partenaire ou conjoint, les jeunes inscrits auprès des Missions locales à la recherche d’un emploi et les personnes en situation de handicap accompagnées par Cap emploi, seront tous inscrits à France Travail à partir du 1er janvier 2025.

Toutes les personnes inscrites bénéficieront d’une orientation vers la structure d’accompagnement la plus adaptée à leur situation et leurs besoins. Cela signifie que toutes les personnes inscrites à France Travail ne seront pas nécessairement accompagnées par un conseiller France Travail mais, en fonction de leur situation et de leurs besoins, par l’un de ses partenaires par exemple les Missions locales ou un travailleur social du Conseil départemental.

homme travaille sur pc
© Bruce Mars / Unsplash

Chaque demandeur d’emploi bénéficiera ensuite d’un diagnostic approfondi réalisé par l’organisme référent chargé de son accompagnement. Là encore cela pourra être France Travail mais également le Conseil départemental, la Mission locale, Cap emploi…

Chaque personne signera un contrat d’engagement élaboré en fonction de ses besoins et qui devra être actualisé régulièrement pour en faire un véritable outil de référence tant pour la personne que pour le conseiller qui l’accompagne. Il comportera, entre autres, le plan d’actions qui définit les objectifs de mise en œuvre du projet professionnel, les mesures d’accompagnement et/ou de formations associées pour favoriser le retour à l’emploi. Ce contrat d’engagement pourra préciser, en fonction de la situation du demandeur d’emploi, le niveau d’intensité de l’accompagnement.

Par ailleurs, des mesures en direction des travailleurs en situation de handicap sont prévues pour améliorer leur accès à l’emploi en adaptant le droit commun, en simplifiant les interventions et la coordination des acteurs, et en renforçant l’engagement des employeurs. Les personnes en situation de handicap bénéficieront d’un accompagnement adapté à leur situation, en lien avec Cap emploi.