Accueil»Lifestyle»Comment se porte le marché du livre photo ?

Comment se porte le marché du livre photo ?

Le livre photo s’est toujours imposé comme l’un des cadeaux incontournables à offrir lors des occasions importantes. S’il était nécessaire de se rendre dans une entreprise d’imprimerie avec ses clichés les plus marquants pour créer son album, les sites en ligne ont changé la tendance en proposant du tout-en-un. Plusieurs sites d’impression de livre photo ont été créés ces dernières années. Même des géants comme Amazon, Google, Fujifilm ou encore Fnac se sont lancés sur ce marché.

Le livre photo : des tarifs onéreux

Malgré la multiplication des acteurs de la photographie, s’étant lancés dans l’impression d’albums photo en ligne, la demande n’est pas aussi importante. Un facteur qui découle de la situation de crise économique et des coûts élevés de fabrication. Les prix fixés par les éditeurs sont élevés et les acheteurs moins nombreux.

Image par Bob Dmyt de Pixabay

Fort heureusement, certains acteurs ayant compris le dilemme dans lequel se trouvent les éditeurs, ont pris les devants pour pouvoir proposer des tarifs d’impression plus accessibles. Ce site dédié à la création d’album personnalisé, a su se frayer une place dans le marché, depuis sa création en 2013 en proposant à ses clients un service de qualité.

Le livre photo : un marché de niche

Même si le business de l’album photo high tech est rentable, il représente cependant une petite part de marché. Estimée à 2,9 % du marché de l’édition en 2017, un recul est constaté comparé au taux de 2016. La majorité des éditeurs parlent de vive voix de la faiblesse des économies gagnées dans le secteur.

Image par Adassel / Instagram

S’il est, en effet, envisageable d’obtenir des bénéfices d’environ 19 euros sur le prix d’impression d’un roman, ceux-là sont moins importants lorsqu’il s’agit d’un livre photo. Avec un coût d’impression de 8 à 10 euros, ils sont commercialisés pour la plupart à moins de 35 euros. Des tarifs qui sont pourtant jugés chers par les consommateurs.