Accueil»Jeux vidéo»Licenciements chez Capcom Vancouver : un Dead Rising affaibli et un jeu annulé

Licenciements chez Capcom Vancouver : un Dead Rising affaibli et un jeu annulé

Capcom Vancouver en difficulté

Selon Kotaku, les effectifs de Capcom Vancouver auraient été fortement réduits, à raison d’une cinquantaine de collaborateurs en moins. Au total, la division canadienne de Capcom comptait environ 250 employés. Le studio est connu notamment pour avoir oeuvré sur la saga Dead Rising, à partir du second opus. C’est notamment Capcom Vancouver qui était aux commandes du très discutable Dead Rising 4, paru fin 2016 sur Xbox One, et en toute fin d’année 2017 sur PS4.

Conséquence directe de cette vague de licenciements, un projet Dead Rising aurait été revu à la baisse, en terme d’investissement. Selon diverses sources proches de Kotaku, Dead Rising aurait toujours été trop ambitieux par rapport aux effectifs disponibles sur le projet. Reste à savoir maintenant ce qu’il adviendra de ce prochain opus, même si de nombreux fans de la saga ne jurent toujours que par le premier épisode, paru initialement sur Xbox 360.

Cette réduction d’effectifs au sein de Capcom Vancouver aurait également conduit à l’annulation pure et simple d’un tout nouveau projet. Le titre évincé en était aux prémices de son développement, et ce dernier n’avait pas encore été annoncé, ni même validé. Il s’agissait vraisemblablement d’un jeu d’action en vue à la troisième personne, qui se déroulait dans une réalité alternative de New-York.

test dead rising 4 xbox one

Pas de panique pour les fans, les projets de Capcom ne sont pas tous impactés par cette malheureuse situation du côté de Vancouver, et le développement d’autres titres n’est pas impacté. C’est le cas de Megaman 11, dont la sortie est toujours prévue pour la fin de l’année. Capcom Vancouver était en effet aux commandes de Dead Rising, et de divers titres mobiles.