Accueil»Autos»Essai du Peugeot 5008 : le SUV 7 places familial

Essai du Peugeot 5008 : le SUV 7 places familial

À la conquête du marché du SUV familial…

C’est au Portugal, plus précisément à Lisbonne, que Peugeot a convié l’équipe #THM pour les essais du Peugeot 5008. Une destination propice à la prise en main de cette nouvelle plateforme du véhicule de la marque française qui, comme nous l’avions découvert avec Peugeot 3008, abandonne son côté monospace au profit d’une silhouette typée SUV. Un changement radical donc, qui s’inscrit dans la tendance du marché mais qui n’oublie cependant pas l’objectif de Peugeot de proposer un véhicule familial disposant de 7 places modulables.

peugeot-5008-2017-SUV-#1

Avec le nouveau 5008, Peugeot poursuit son plan de transformation de sa gamme aux nouvelles tendances du marché en abandonnant le côté monospace/crossover au profit du style SUV. Exit donc le véhicule à connotation familiale, ici grâce à ce restyling le nouveau Peugeot 5008 affiche clairement un look nettement plus sportif et propice au loisir. Toutefois, la marque française n’en oublie pas les fondements à savoir : proposer un véhicule spacieux, confortable, capable d’accueillir jusqu’à 7 personnes et modulable ! Et le pari semble plutôt réussi comme en témoignent les commandes de son grand frère 3008 qui s’élèvent à environ 100.000 en seulement 4 mois de commercialisation. Un véritable soulagement pour le constructeur qui semble retrouver du poil de la bête depuis l’arrivée de Jean-Philippe Imparato aux commandes.

peugeot-5008-2017-SUV-#2
Le 5008 prend la pose au pied l’hôtel Myriad à Lisbonne

À la découverte du nouveau Peugeot 5008 ce qui frappe tout d’abord c’est sa ressemblance avec 3008 ! À première vue peu d’éléments permettent de les distinguer, la calandre avant est identique et l’arrière ressemble à s’y méprendre. Ce qui n’est pas étonnant, puisque les deux modèles du constructeur partagent la même plateforme EMP2. Seuls le châssis s’est vu rallonger de 16,5cm au niveau de l’empattement (soit au total 19cm en supplément vis à vis de 3008, et 11cm par rapport à l’ancienne génération de 3008) et l’arrière du véhicule dessiné sans chute de toit. Cet allongement permet donc pour la première fois sur la gamme de proposer une troisième rangée et un total 7 places dont deux escamotables et extractibles afin de gagner un volume de coffre plus conséquent.

peugeot-5008-2017-SUV-#5

peugeot-5008-2017-SUV4
peugeot-5008-2017-SUV3

À l’intérieur, du côté tableau de bord, pas de surprise. Tout comme 3008, le nouveau Peugeot 5008 se voit équipé de l’i-cockpit. Si le petit volant parait déroutant compte tenu du gabarit du véhicule, sa conduite n’en reste pas moins agile. On oublie donc rapidement le format de la voiture et les aides à la conduite disponibles en grande partie sur le milieu de gamme permettent une manipulation souple et sans risques du 5008. Sur la console centrale, on retrouve également un écran tactile qui permet d’accéder à de nombreuses options du véhicule mais aussi la présence de touches dites « piano » pour accéder plus facilement aux réglages. Une ergonomie qui n’est d’ailleurs pas sans nous rappeler le Macan GTS de Porsche. La qualité des plastiques ainsi que le choix des matériaux est dans l’ensemble bon et offrent un intérieur plutôt sobre. Notons également la présence de l’option hi-fi par Focal sur l’ensemble des véhicules que nous avons pu prendre en main et qui propose une ambiance sonore bien restituée ! On peut même aller jusqu’à profiter d’options massantes et diffusion de parfum. De quoi être détendu à l’occasion d’un long trajet.

peugeot-5008-2017-SUV-#6
C’est votre compagne qui va apprécier ce beau volume !

À l’arrière, les trois places assises disposent d’un espace suffisant pour petits et grands gabarits. Chacune est ajustable individuellement et permet de bénéficier d’un recul ainsi que d’une inclinaison différente en fonction du confort souhaité. Si l’accent est bien évidemment mis sur sa capacité à offrir deux places supplémentaires, soit un total de 7 places assises grâce à des sièges escamotables, dans la pratique ils ne permettent pas à de grandes personnes d’être installé confortablement. Il faudra donc privilégier les enfants en bas âge. À l’inverse, en rabaissant l’ensemble des sièges c’est un volume de 2042 litres qui s’affiche. De quoi dormir à la demi-belle étoile en profitant du toit panoramique selon la finition.

Comportement routier

À l’occasion de ces essais, nous avons eu l’opportunité de tester trois motorisations différentes. Deux en essence : 1.2L PureTech 130 S&S boite auto EAT6 et 1.6L THP 165 S&S EAT6, puis une en diesel : 2.0L BlueHDi 180 S&S EAT6. Notre périple a tout d’abord commencé sur le plus long pont d’Europe Vasco da Gama. Ses 12.000 m de long ont permis tout d’abord d’analyser le comportement routier du Peugeot 5008. Nous avons ensuite poursuivi notre parcours sur les chemins de terre du parc naturel de Arrábida. Nids de poule, poussière, gravier étaient au programme pour tester au mieux l’amortissement du véhicule. Puis nous avons longé la côte de l’arrière pays Portugais ou virages serrés, montés et descentes se succédaient. De quoi solliciter la boite ainsi que la relance du véhicule. D’ailleurs, contrairement au 2008, notons qu’aucun à-coup ne s’est fait sentir lors du changement des rapports.

Dans la pratique, si malheureusement nous n’avons pas pu charger le véhicule en conditions réelles (coffre avec affaires, famille à bord), nous notons que la motorisation essence 1.2L PureTech 130 suffit amplement à couvrir les besoins du quotidien. À savoir faire de la longue route, ainsi que des déplacements urbains. Elle s’est cependant montrée plus limitée à l’occasion d’un parcours plus typé montagne ou là, même avec le modèle 165ch, la puissance dispose d’un manque à gagner. Avec une famille à bord, le moteur aurait tendance à souvent rugir… Le modèle diesel quant à lui s’en sort haut la main. C’est d’ailleurs cette motorisation que nous lui préférons. Plus polyvalente et surtout franchement plus puissante, elle n’est toutefois pas accessible à la même grille tarifaire. Généreuse, son bruit présent, reste plutôt bien insonorisé à bord. En sollicitant le mode dynamique, la suspension s’est montrée un poil trop ferme à notre goût. Elle n’absorbe en effet pas totalement les aspérités au sol, et quelques mouvements de volants suffisent à sentir un transfert de charge.

NOTRE AVIS

Pour cette seconde génération du Peugeot 5008, Peugeot revoit entièrement sa copie en proposant désormais un véhicule typé SUV. Disposant d’un total de 7 places, dans la pratique seuls les petits gabarit et de manière occasionnelle pourront profiter de l’espace sur les deux places escamotables. Sa motorisation d’entrée de gamme à savoir 1.2L PureTech 130 (essence) à partir de 26 400€ suffit amplement à couvrir les trajets quotidien mais se montre un peu plus limite sur des parcours plus vallonnés. Si vous êtes plutôt à la recherche de confort et de puissance, nous ne pouvons que vous conseiller le diesel 2.0L BlueHDi 180. Comptez ici 43 750€. 5008 annonce en tout cas une belle ambition de la part de Peugeot dans la conquête du marché des SUV familiaux.