Accueil»Jeux vidéo»Gran Turismo Sport : du gameplay en mode PlayStation VR

Gran Turismo Sport : du gameplay en mode PlayStation VR

GT Sport : un aperçu du mode PlayStation VR

C’est le grand jour pour Gran Turismo Sport, qui est disponible officiellement à compter d’aujourd’hui sur PlayStation 4. Rappelons qu’il s’agit du tout premier opus de la saga à voir le jour sur la PS4 de Sony, et que ce dernier adopte une tournure un peu différente des épisodes précédents, avec un accent mis sur la sportivité. Exit donc la myriade de véhicules inutiles, et place à environ 150 bolides taillés (pour la plupart) pour la piste.

Un Gran Turismo Sport qui se veut évidemment une vitrine technologique pour la PS4, avec un affichage 4K HDR sur Smart TV 4K via la PS4 Pro, et la possibilité d’opter pour un mode « Performances » ou un mode « Graphismes » pour ceux qui disposent d’une PS4 Pro et d’une Smart TV Full HD. Visuellement, malgré quelques éléments moins réussis, force est d’admettre que ce GT Sport affiche des graphismes très aboutis, avec des véhicules juste sublimes et quelques effets d’une beauté parfois assez sidérante, sans compter les fameux « replay » toujours aussi incroyables à regarder.

gran-turismo-sport-logo

Mais ce Gran Turismo Sport, en cours de test à la rédac depuis quelques jours, dispose également d’un mode PlayStation VR, que nous nous sommes empressés d’essayer. Un mode assez limité toutefois, qui permet simplement de profiter d’un showroom VR, et de participer à des courses en 1 contre 1. On peut opter pour un circuit de route ou de rallye, et embarquer en VR dans le véhicule de son choix. Evidemment, l’immersion est bien là, mais il faut également faire avec une très nette baisse de la qualité visuelle, avec de nombreux effets absents, une résolution qui en prend un coup et des modèles physiques également revus. Ci-dessous, une course en Audi R18 TDI sur Dragon Trail.

Globalement, l’expérience reste agréable, même si, à l’heure actuelle, cette dernière relève davantage du gadget que d’un réel argument de vente. Si les courses sur circuits sont plutôt réussies en VR, celles sur terre souffrent en revanche d’un sérieux manque d’effets graphiques, et se révèlent franchement cheap… A voir si Polyphony Digital améliorera tout cela avec le temps, à grand renfort de mises à jour.