Accueil»High-Tech»Runkeeper : l’application qui vous espionne trop ?

Runkeeper : l’application qui vous espionne trop ?

Un Runkeeper un peu trop curieux ?

Depuis quelques mois, les applications de type « tracker d’activités » se multiplient sur smartphone, avec Runkeeper, Runtastic, Nike+…. Des applications qui permettent de profiter d’un compte-rendu complet d’un footing, avec de nombreuses informations sur les performances de course, le dénivelé, la position GPS… Toutefois, il semblerait que certaines applications fassent un peu de zèle, en récoltant davantage de données que celles apportées par les exercices physiques…

Runkeeper Logo

En effet, le Norwegian Consumer Council vient de déposer plainte contre Runkeeper. Selon le groupe, Runkeeper continuerait non seulement à collecter des données utilisateurs en dehors des périodes d’activité physique, mais ce dernier se permettrait même de les communiquer (et les revendre) à des partenaires, sans avoir évidemment demander l’accord en amont de l’utilisateur.

Runkeeper Asics

Un procédé jugé trompeur selon le Norwegian Consumer Council, puisque Runkeeper n’est pas censé relever les données utilisateurs en permanence, contrairement à d’autres applications qui se chargent de tracker en permanence les activités de l’utilisateur, afin par exemple de comptabiliser son nombre de pas sur une journée ou ses phases de sport, de sommeil… Reste à savoir maintenant si Runkeeper partage bel et bien des données utilisateurs avec une société partenaire et si ce leader en matière de sport connecté peut être inquiété par une telle plainte. Réponse bientôt.