Accueil»Jeux vidéo»Test The Bard’s Tale IV, le « director’s cut » sur PS4, Xbox One et PC

Test The Bard’s Tale IV, le « director’s cut » sur PS4, Xbox One et PC

La réédition de The Bard’s Tale en test !

The Bard’s Tale fait partie de ces séries qui sont longtemps restées dans l’univers des joueurs PC. Toutefois, petit à petit, on voit apparaître quelques épisodes sur console de salon/portable notamment via un bon Bard’s Tale Remaster, mais entaché par un portage de Bard’s Tale IV sur console rempli de défauts. On attendait donc avec impatience de voir ce Director’s Cut arriver notamment une fois avoir découvert qu’un réel effort d’amélioration du titre avait été opéré. C’est parti pour notre test de The Bard’s Tale IV,  en version Director’s Cut !

Test Bards Tale IV
© InXile Entertainment

Et autant vous dire qu’InXile Entertainment ne s’est clairement pas moqué de nous sur cette version. Au programme donc, une revue complète de l’interface et de son utilisation en mode console (avec une manette donc), un chapitre bonus en plus, moult corrections de bugs, un ré-équilibrage global du jeu et plein de petites options de jeu très sympa qui vous permettront de mieux apprécier le titre.

Et quand, en plus, on ajoute le fait que si avez la première édition (pas la Director’s Cut), vous bénéficierez gratuitement de tous ces éléments sous la forme d’un gros patch, on ne peut que saluer les équipes de développement.

Au niveau de l’histoire, qui est un autre point fort du titre, il est important de rester assez vague pour ne pas trop spoiler, mais pour faire simple, vous démarrerez dans la petite ville de Skara Brae occupée par un monarque accompagné de sa clique religieuse un brin xénophobe. Vous, membre de la guilde des aventuriers de la ville, êtes le dernier rempart, protecteur d’un monde libre et en harmonie entre les peuples, du moins, jusqu’à ce qu’un événement mette le feu aux poudres et où l’on proclame dans la ville la destruction de votre guilde bien aimée.

The Bard’s Tale IV est ce que l’on appelle un dungeon crawler ou « porte/monstre/trésor » pour les plus connaisseurs du monde des RPG papiers. Vos aventuriers vont donc avancer en traversant des « couloirs », affronter des monstres, prendre des niveaux et loot de fabuleux trésors. Dis comme ça, cela peut sembler assez répétitif mais on a vite fait de rentrer dans le mécanisme et ne pas se rendre compte de la vingtaine d’heures passées à boucler le titre.

Test Bards Tale IV
© InXile Entertainment

Un RPG à l’ancienne alimenté au jus de cerveau

Que les choses soient tout de suite très claires, comme nous avons pu le constater durant notre test, ce Director’s Cut de Bard’s Tale 4 ne vous en mettra techniquement pas plein la vue et ce, malgré l’Unreal Engine 4. Graphiquement, le jeu a clairement vieilli et les options de customisation de personnage pourront vous sembler vraiment faibles par rapport à ce qui se fait aujourd’hui, toutefois, ce n’est absolument pas là que va reposer l’intérêt du jeu.

The Bard’s Tale 4 plonge ses racines dans la colonne vertébrale des RPG occidentaux à l’ancienne comme la série des Eye Of The Beholder, Dungeon Master ou plus récemment les Legend of Grimrock, c’est-à-dire que vous évoluerez dans un monde où vous vous déplacerez par « case » comme sur un damier, et ce sera le même cas pour les montres ou autres PNJ. Afin d’ajouter un peu de modernité dans leur titre, InXile Entertainment vous proposera une option pour pouvoir évoluer en 3D et ne plus avoir cette mécanique de déplacement en damier, mais on sent bien que ce n’est pas vraiment pour ça que le jeu a été conçu.

Test Bards Tale IV
© InXile Entertainment

The Bard’s Tale 4 est donc un RPG vraiment à l’ancienne, avec seulement 4 classes de disponibles (Bard, Voleur, Guerrier et Mage) qui auront chacun un ou plusieurs arbres de compétences (en plus des arbres communs), vous pourrez constituer une équipe finalement de 6 ou 4 personnages (comme vous le souhaitez). Cela peut sembler faible, mais ne vous y trompez pas, Bard’s Tale 4 est relativement complexe notamment lors des phases de combat où vous aurez à mettre de vraies stratégies pour vous débarrasser de certains groupes de monstres bien pénibles et la combinaison des compétences de vos personnages ainsi que leur position lors des combats sera essentielle.

© InXile Entertainment

Autre point de ce titre : la présence importante des énigmes car vous ne passerez pas votre temps à farmer du monstre dans The Bard’s Tale 4. Pour réussir à avancer, il faudra souvent résoudre un nombre conséquent d’énigmes de type puzzle que ce soit pour ouvrir une porte ou bien déverrouiller des pouvoirs d’objets elfiques que vous aurez trouver au cours de votre aventure. C’est cet axe de jeu qui rend The Bard’s Tale 4 intéressant et qui fait qu’il mérite le détour car on passe du classique « porte / monstre / trésor » à un « énigme / porte / monstre / énigme / trésor » riche.

Et en guide de petit cadeau bonus, on vous laisse avec la divine Eilidh Cormack interprétant une des merveilleuses chansons du jeu

Notre avis

7.0
Vous l'aurez sûrement deviné à la lecture de ce test, si vous aimez les RPG à l’ancienne et que vous n’avez pas encore touché à The Bard’s Tales 4, cette version Director’s Cut est une bonne surprise et devrait vous occuper pendant plusieurs heures. Après une bonne remise en question de l’équipe de développement et une fournée de corrections saupoudrée d’ajouts en tout genre, cette version offre enfin une bonne mouture à cette série historique.
12 Avis d'utilisateur
Notre Avis 7.0

Les plus

Refonte de l’interface pour une utilisation à la manette agréable, un chapitre bonus et une update gratuite pour les possesseurs de la version de base, l’OST.

Les moins

Graphiquement en retrait par rapport à ce qui se fait aujourd’hui, un RPG traditionnel de niche qui ne pourrait pas plaire à tout le monde.