Accueil»Jeux vidéo»Test Super Mario Bros. Wonder : la digne suite de… Super Mario Bros 3 ?

Test Super Mario Bros. Wonder : la digne suite de… Super Mario Bros 3 ?

Il y a quelques jours, c’est le hérisson bleu de SEGA, Sonic, qui signait son grand retour avec un tout nouvel épisode en 2D « façon Mega Drive » avec Sonic Superstars. Dans la foulée, c’est son rival de toujours, à savoir ce bon vieux Mario, qui signe lui aussi son grand retour, avec Super Mario Bros. Wonder. Un nouvel opus 100% inédit, qui reprend la formule initiale en 2D, avec toutefois ici de nouveaux pouvoirs, la présence des fleurs prodiges, sans oublier un aspect coopératif très présent. C’est parti pour le test de ce Super Mario Bros. Wonder (et oui, c’est une incontestable réussite).

Le test de Super Mario Bros. Wonder sur Nintendo Switch !

Avec Super Mario Bros. Wonder, Nintendo revient donc aux origines de sa célère saga. Pas de 3D ici, et retour à cette bonne vieille 2D « à l’ancienne« , pour un épisode dans la droite lignée des opus NES et Super Nintendo… sans oublier le fabuleux NEW Super Mario Bros de la Nintendo DS.

test mario bros wonder
© Nintendo

Pour la petite histoire, dans ce nouvel opus, Mario et sa clique sont invités par le Prince Florian dans le Royaume des Fleurs, contrée proche du Royaume Champignon. Le prince Florian leur montre une fleur très spéciale et très puissante qui garde l’harmonie dans son royaume, mais l’infâme Bowser utilise la fleur pour fusionner avec le château du monarque après l’avoir touché.

test mario bros wonder
© Nintendo

Evidemment, ce nouveau Super Mario Bros. Wonder offre une nouveauté pour le moins marquante, à savoir les fleurs prodiges. Ces dernières sont disséminées dans les niveaux, et permettent de remodeler totalement ce dernier, avec des effets pour le moins originaux et psychédéliques (comme sous l’effet d’une drogue). Certains effets sont d’une originalité vraiment remarquable, et c’est toujours un plaisir que de découvrir un nouveau « prodige ». On apprécie également les nouvelles fleurs cancans, qui parlent (en français !) au passage de nos héros.

Des graphismes colorés, des animations inédites, et un côté plus « vivant »

Visuellement, ce Super Mario Bros. Wonder est très réussie, dans la pure veine d’un Mario 2D, avec toutefois ici de nouvelles animations inédites pour la saga. Cela donne un côté plus « vivant » à l’ensemble, avec des mimiques très amusantes, notamment lorsque l’on rentre/sort d’un tuyau. A noter que ce nouveau Mario est le premier à ne pas bénéficier du doublage signé Charles Martinet.

test mario bros wonder
© Nintendo

Parmi les nouveaux pouvoirs de cet épisode Wonder, la pomme d’éléphant, qui permet de transformer notre personnage en éléphant, la fleure à bulles, qui permet de cracher des bulles pour vaincre les ennemis et/ou sauter dessus, et enfin le champignon foreuse, qui permet de creuser le sol et le plafond. Comme toujours, si cela parait anecdotique, Nintendo a fait preuve de tout son génie pour tirer profit de chaque nouveau pouvoir, avec des utilisations autrement plus originales (et variées) que ce que l’on pourrait craindre de prime abord.

test mario bros wonder
© Nintendo

Ce nouveau Super Mario Bros. Wonder permet également de collecter divers badges, lesquels permettent de profiter de pouvoirs spécifiques. On pourra par exemple planer, améliorer ses déplacements sur le sables, effectuer un super saut, démarrer un niveau avec un Super Champignon… Les badges sont à équiper avant chaque niveau, et certains peuvent vraiment (vraiment) vous sortir d’un mauvais pas. A ne pas négliger donc.

Un jeu très accessible… trop accessible ?

Accessibilité oblige, chaque personnage dispose bien sûr de ses propres caractéristiques, mais pour les débutants (et les plus jeunes), les Yoshis et Carottin ne subissent aucun dégât, et sont donc parfaits pour les nouveaux venus. Mieux encore, il est possible de monter sur le dos de Yoshi pour aider un joueur à franchir un passage difficile. A ce niveau, Super Mario Bros. Wonder est un jeu très simple d’accès, et tout est pensé pour ne pas frustrer le joueur. Ceux qui aiment le challenge seront forcément déçus (mis à part pour 2 ou 3 niveaux), puisque le jeu est globalement très facile.

D’aucuns donneront un petit côté Super Mario Bros 3 à cet épisode Wonder, de part son côté « différent » (et les forteresses volantes aussi), d’autres y verront un peu de Super Mario World… Toujours est-il que le dernier-né de chez Nintendo a quelques sacrées références pour lui, et à l’instar des exemples cités, chaque niveau parvient à apporter son lot de nouveautés, de fraicheur, d’ingéniosité… Rien n’est laissé au hasard, et aucun niveau ne semble faire office de « remplissage ». Impressionnant.

Test Super Mario Bros Wonder
© Nintendo

Côté durée de vie, ce Super Mario Bros. Wonder propose une bonne douzaine d’heures de jeu avant de voir le fin mot de l’histoire. Comptez quelques heures supplémentaires si vous souhaitez mettre la main sur les différents bonus. La formule est (presque) inchangée par rapport au premier Mario de la fin des années 1980, et pourtant ce Super Mario Bros. Wonder bénéficie d’une fraicheur, d’une nouveauté, d’une magie vraiment phénoménale. Un spectacle de tous les instants, à dévorer avec les yeux et les oreilles.

Notre avis concernant Super Mario Bros. Wonder

Super Mario Bros. Wonder se savoure telle une comédie musicale très colorée, avec un rythme maitrisé et son lot de séquences psychédéliques offertes par les nouvelles fleurs prodige. A cela s’ajoutent des niveaux d’une inventivité remarquable, de nouveaux pouvoirs très bien intégrés, et ce sentiment de fraicheur palpable et d’innovation constante, malgré un concept vieux de (bientôt) 40 ans. On pourra pester face à un certain manque de challenge, à des badges assez anecdotiques pour la plupart ou des boss peu marquants, mais chaque lancement d’un nouveau niveau donne lieu à un pur plaisir, que ce soit pour les yeux ou les oreilles, sans oublier des mécaniques de jeu très inventives pour la plupart. On n’atteint pas le génie (à l’époque), d’un Super Mario Bros 3 ou d’un Super Mario World, mais on profite néanmoins d’un nouveau Mario en 2D ultra plaisant, à parcourir en solo comme à plusieurs.

Super Mario Bros. Wonder