Accueil»Jeux vidéo»Test Hades : des journées (et des nuits) en Enfer, sur Nintendo Switch

Test Hades : des journées (et des nuits) en Enfer, sur Nintendo Switch

Hades est le dernier bébé en date de Supergiant Games, un jeu qui place le joueur dans la peau du prince des enfers, Zagreus. Un jeune prince désireux de quitter le royaume des morts pour rejoindre le mont Olympe, avec l’aide des différents Dieux de la mythologie grecque, quitte à se dresser face au maître des lieux, un certain Hades en personne. Notre test complet de ce Hades !

Test Hades Nintendo Switch

Le test de Hades sur Nintendo Switch

Pour la petite histoire, Hades est une rogue-lite, un genre très en vogue chez les développeurs dits « indés », qui permet de régénérer les niveaux de manière aléatoire après chaque partie. Dans Hades, on évolue dans un environnement vu de dessus (façon 3D isométrique à la Diablo), mais il s’agit bien ici d’un jeu d’action assez frénétique, avec de très (très) nombreuses subtilités, qui seront le fruit du hasard, mais aussi du choix des joueurs.

Ainsi, dans Hades, l’aventure démarre dans le Tartare, un lieu idéal pour faire ses premiers pas. C’est là en effet que le joueur va pouvoir prendre en main Zagreus, et commencer à assimiler les premières mécaniques de jeu. Le but est simple, éradiquer tous les ennemis d’une salle, avant de pouvoir pénétrer dans la suivante. Sur la/les porte/s, un symbole (au hasard) permettra de savoir à l’avance quel type de bienfait on pourra retrouver à l’issue du prochain combat.

Test Hades Nintendo Switch

De cette manière, avec un peu d’entrainement, on peut rapidement façonner sa build selon sa manière de jouer. Outre différentes armes de départ (épée, lance, arc…), Zagreus peut également recevoir des bonus (d’attaque, de technique, de santé…), mais aussi la bénédiction des différents Dieux de l’Olympe.

Au joueur donc de définir s’il souhaite s’orienter au maximum vers un set électrique avec Zeus, ou bien mélanger un peu les effets, avec un peu d’Hermes par ci, un peu d’Aphrodite par là… Les possibilités sont ultra nombreuses, sans compter le fait que ce Hades semble se renouveler un peu plus à chaque partie.

Test Hades Nintendo Switch

Un Hades bourré de surprises !

En effet, Hades fait preuve d’une intelligence extrêmement rare dans le jeu vidéo, avec certes un cheminement qui reste toujours le même (Tartare, Asphodèle, Champs Elysées…), mais des niveaux générés aléatoirement et des surprises qui n’en finissent plus de surprendre le joueur. Cela peut se traduire par de nouveaux dialogues, de nouvelles cutscenes, de nouveaux boss, de nouveaux personnages qui n’apparaissent que sous certaines conditions, de nouveaux items… Même au bout de plusieurs (dizaines d’) heures de jeu, le jeu continue encore et toujours à nous surprendre.

Sur le terrain, Hades propose un gameplay très pêchu, qui rappellera tantôt Dead Cells, tantôt Fury, avec l’importance du dash. Les impacts sont assez impressionnants, tout le comme le dynamisme général, pour un jeu vraiment (vraiment) très punchy. C’est simple, Hades nous fait enchaîner les parties de par son côté jeu d’action ultra-enivrant, mais aussi pour son histoire.

Test Hades Nintendo Switch

Un univers passionnant, une DA à tomber…

En effet, Hades repose sur un univers ultra-travaillé (en plus d’être passionnant à la base), avec des personnages très cohérents, et dont la relation avec Zagreus est susceptible d’évoluer au fil du temps. A cela s’ajoutent des possibilités annexes comme réparer le domaine d’Hades pour accéder à divers bonus, sans oublier de nouvelles possibilités d’évolution qui ne se déverrouilleront qu’après quelques parties. Impressionnant.

Chaque run est totalement différent, et Zagreus conserve certaines habiletés au fil des parties. De cette manière, le jeu, assez difficile de prime abord, tend à devenir « plus facile » au fil des parties, grâce aux capacités de Zagreus, ce qui permet au joueur d’aller toujours (du moins généralement) un peu plus loin que lors de la partie précédente. L’évolution est plus que palpable, et c’est un pur plaisir que d’éradiquer enfin ce boss imbuvable de prime abord, grâce à tel ou tel build. Une pure folie on vous dit.

Graphiquement, Hades est là aussi une petite prouesse visuelle, avec des effets sublimes, une action omniprésente, mais aussi (et surtout) une DA à tomber à la renverse. A cela s’ajoutent des doublages (en anglais) absolument extraordinaires de qualité. Côté technique, sur notre version Nintendo Switch, Hades tourne comme un charme, en docké comme sur la Nintendo Switch Lite. Certes, on a assisté à quelques très légères baisses de frame rate dans deux ou trois salles bondées, mais cela reste très limité globalement.

Côté durée de vie, une petite heure peut suffire à venir à bout de Hades, mais comme dit plus haut, le jeu est bourré de surprises, y compris pour ceux qui prendront le soin de terminer le jeu à plusieurs reprises. Bref, Hades est l’un des meilleurs jeux de cette année 2020… et on ne l’avait pas du tout vu venir.

Notre avis concernant Hades sur Nintendo Switch

Le meilleur jeu de Supergiant Games est également l’un des meilleurs jeux de cette année 2020. Hades est une véritable pépite, à la fois extraordinaire à jouer, à découvrir, à regarder et à écouter. Tout est parfaitement calibré, mesuré, et le jeu s’amuse à surprendre et à récompenser le joueur en permanence. Un mélange absolument parfait de hack’n slash et de rogue lite, qui vous occupera pendant des dizaines d’heures. Extraordinaire.

Hades

24.99€
10

Note Globale

10.0/10

On aime

  • Direction artistique phénoménale
  • Les doublages au top
  • L'action frénétique et précise
  • La progression générale
  • La mythologie grecque
  • Un jeu qui surprend et récompense le joueur en permanence

On aime moins

  • Euh....