Accueil»Jeux vidéo»Test Car Mechanic Simulator 2018 sur PS4

Test Car Mechanic Simulator 2018 sur PS4

L’âme du mécano !

Vous avez toujours eu l’âme d’un mécanicien ? Vous aimez les belles cylindrées ou les voitures classiques ? Mais savez-vous comment elles fonctionnent ? À part mettre de l’essence, voir, changer un pneu, savez-vous qu’il s’agit de machines complexes ? Arrêtez de faire confiance à Norauto et mettez les mains dans le cambouis comme on dit. C’est ce que j’ai fait et je ne regrette pas !

Car Mechanic Simulator est une franchise développée par le studio Polonais PlayWare. La première itération date de 2013 et est sortie sur PC. Pour la petite histoire, PlayWare est un studio particulier. Ayant commencé et en développant toujours sur mobile (le studio a le quasi-monopole du secteur en Pologne), ils ont très vite commencé à développer sur PC après avoir été sollicité par les joueurs. Ils continuent à fonctionner ainsi, en fonction de ce que les joueurs veulent.

Car Mechanic Simulator 2018 est donc la dernière version de la franchise et surtout, le premier opus à voir le jour sur PS4.

Vous êtes aux commandes

Vous voilà chef de votre propre atelier. Le jeu se déroule en quatre parties bien distinctes. Les clients afflueront par téléphone et feront leur demande de prise en charge. Soit le client connaît le problème (en mode normal avec tuto) et vous dira les pièces à changer, soit il vous donnera seulement des indications. Même si elles s’avèrent un peu répétitives, elles ont bien été travaillées par les développeurs.

Par exemple : Un client pourra vous dire “j’ai acheté cette voiture pour mon fils et depuis nous avons des problèmes” ou encore “j’entends un bruit au freinage”. Bien que minime, cet aspect donne une dimension réaliste bienvenue.

Vous aurez ensuite l’ordre de réparation avec le récapitulatif des pièces à changer, le kilométrage du véhicule et toutes les informations importantes concernant celui-ci. Enfin, il est temps de faire l’état des lieux des pièces et contrôlé visuellement ou à l’aide de vos outils, la condition générale de la voiture. Enfin, vous procéderez à la réparation.

Les modes de jeu :

•    Concessionnaire

Vous aurez accès à tous les véhicules du jeu afin de les regarder sous tous les angles, monter à l’intérieur, voir la composition des pièces motrice, changer les couleurs qui vont de métallisées à mattes.

•    Mode normal (avec ou sans tuto)

Vous commencerez votre aventure avec un petit tour d’un garage standard (si vous le désirez, vous pouvez aussi commencer sans, mais vous serez perdu) avec tous les équipements et façons de procéder.

•    Bac à sable

Comme son nom ne l’indique pas, vous aurez du crédit illimité pour vous faire une auto de A à Z que vous l’ayez récupéré à la casse, dans une grange ou aux enchères par exemple.

•    Mode expert

Le meilleur mode selon moi. Aucune indication de défaillance, uniquement celle du client. Pas de repère visuel afin de savoir la pièce défectueuse et aucune surbrillance de celle-ci non plus. Tout devra être contrôlé à l’œil (donc démonté) et analysé avec les bons outils.

Vous avez tout sous la main !

Pour vous aider, comptez sur PlayWare qui n’a pas lésiné sur les moyens techniques mis à votre disposition. C’est à ce moment-là que l’on comprend que Car Mechanic Simulator porte bien son nom. Accrochez-vous, car j’ai tout simplement listé tout ce qu’il y a dans le garage.

En équipements :

•    Démonte-pneus

•    Équilibreuse de roues

•    Extracteur de ressorts

•    Chargeur de batterie

•    Établi

•    Entrepôt de pièces détachées

•    Atelier peinture

•    Banc de puissance

•    Poste à souder

•    La Boîte à outils

•    L’appareil à vidange

•    Le téléphone

•    Le support moteur

•    Pont élévateur

•    La radio (qui vous permet d’écouter du Drum & Bass, electro, Street radio, talk, classique, Rock et House)

L’établi vous permet d’essayer de réparer les pièces défectueuses afin d’éviter d’acheter une pièce neuve. La réparation n’est pas garantie, mais en gagnant des niveaux, vous pourrez utiliser la boîte à outils et débloquer des compétences.

La Boîte à outils vous permet de débloquer des nouveaux équipements afin de vous rendre la vie plus facile et pouvoir réparer les véhicules demandant plus de technique. Au fil des prises en charge, vous gagnerez de l’expérience et cela vous permettra d’obtenir :

•    La jauge de profondeur (pour les pneus)

•    Pouvoir mesurer la pression du carburant

•    L’ appareil de mesure électronique

•    Le scanner OBD qui va vous changer la vie, car il est utilisé pour diagnostiquer (ou plus précisément, auto diagnostiquer) tous les problèmes liés à la voiture et de le signaler à l’utilisateur.

•    Compressiometre (culasse, bloc moteur, pistons)

•    La tablette afin de pouvoir commander les pièces sur places et ne plus avoir besoin de faire des aller-retour à l’ordinateur de l’atelier.

Parlons de l’ordinateur, car vous allez passer beaucoup de temps dessus. Il regroupe tous les magasins utiles à votre activité.

•    Le magasin de jantes et le magasin de pneus ne sont pas juste des catalogues de pièces standardisées. En effet, chaque véhicule possède une taille de roue et de jante définie (12 à 26 pouces). C’est à vous de regarder et d’analyser cette donnée afin de faire la bonne commande pour le bon modèle. Aussi, vous pouvez très bien monter des roues plus chères, mais vous rogneriez alors sur votre marge. Le type de pneu aura aussi son importance en prenant en compte les slick A ou B, les pneus course, sport, standard, tout terrain ou encore vintage.

•    Le magasin principal vous donnera accès à toute la partie moteur, suspensions, systèmes de freinage, échappement et boîte de vitesses. Du filtre à huile à la courroie de distribution en passant par les amortisseurs et les disques de freins ou même les biellettes de direction. Tout y est !

•    Le magasin de carrosserie comme son nom l’indique vous donnera accès au parechoc avant, arrière, jupes ou encore portières et coffre, mais aussi au rétroviseur et aux phares.

•    Le magasin de boîte de vitesses paramétrable s’adresse aux véhicules spécifiques et surtout au “custom-made” c’est-à-dire aux véhicules que vous montriez vous même.

•    Le magasin d’accessoires intérieurs qui regroupe toute la sellerie avec les sièges avant et arrière en tissu ou en cuir.

Le jeu propose aussi un vaste choix sur l’aspect tuning qui ravira les fans.

•    Le magasin de plaque d’immatriculation afin d’ajouter de la fantaisie à votre auto. J’ai trouvé cela très fun de pouvoir changer la plaque par une spécifique aux États américains du type “Florida”, “Ohio” ou “Texas” et leur couleur si singulière. Vous pouvez aussi poser des plaques spécifiques à certains pays.

•    Bien que cela ne soit pas l’aspect le plus poussé, le magasin de tuning vous permet d’acheter des pièces bien spécifiques dans les compartiments boîte de vitesses, échappement et moteur.

•    Enfin, le magasin de tuning carrosserie met l’accent sur les phares stylisés, mais aussi les parts-chocs ou encore les boucliers avant ou arrière.

Piste d’essai, concessionnaires, enchères…

Vous pourrez vous déplacer dans plusieurs endroits (et encaisser les longs temps de chargement). Une fois vos véhicules réparés, vous pourrez les tester sur piste d’essai, piste de course, tout-terrain ou encore dans l’aéroport abandonné pour drifter. La piste d’essai a plusieurs zones comme les dos d’âne afin d’essayer les suspensions, une zone de freinage pour tester les disques et étriers, des virages serrés pour le comportement de la voiture et à chaque fin de test, vous saurez où concentrer vos efforts pour la prochaine étape.

D’autres endroits très agréables ajoutent de la profondeur au jeu même s’ils sont anecdotiques. Le concessionnaire afin d’acheter des voitures neuves ne sert pas à grand-chose, mais a le mérite d’être là. La grange et ses véhicules qui pop aléatoirement n’a pas grand intérêt. Vous pourrez les acheter (acheter des voitures abandonnées ?) ou chercher des pièces à réparer à l’intérieur. Même traitement pour la casse.

Par contre, faire un tour à la vente aux enchères. Vous pouvez dénicher des véhicules sous licence comme une Jeep en étant le plus offrant face à l’ordinateur. J’ai eu le sentiment que celui-ci était beaucoup trop riche à mon goût et n’avait de cesse de proposer un prix plus élevé. Le véhicule alors acheté est, certes, plus beau que les autres, mais vous aurez quand même du travail à faire dessus. La revente sera en revanche, BEAUCOUP plus intéressante.

Et le gameplay dans tout ça ?

Vous l’aurez compris, le concept est simple. Retaper des voitures et faire un maximum de profit à la revente. S’il s’agit d’une jolie idée dans le monde des simulations, le gameplay ne suit pas pour autant. Sur PC, le jeu était un peu bogué au niveau des mouvements et des imprécisions. Le passage à la manette sur PS4 est compliqué. Malgré le plaisir que CMS peut procurer, devoir se déplacer aussi lourdement dans son atelier ne donne pas nécessairement envie d’aller plus loin. Les efforts considérables que le studio a mis dans les détails, les pièces, les composantes et le fonctionnement des véhicules sont à peine touchables du doigt avec deux joysticks. Sincèrement, quel sentiment horrible de devoir poser le viseur pour dévisser les 4 clips indépendant d’un filtre à air ou de devoir sans cesse ajuster celui-ci pour voir une pièce. Heureusement que les vis s’enlèvent automatiquement en maintenant le bouton croix. C’est clairement un jeu pensé et prévu pour le combo souris/clavier.

En revanche, la roue de sélection qui permet de passer sur le mode montage/démontage analyse du véhicule ou encore de le déplacer sur un pont élévateur ou une autre partie du garage est bienvenu. CMS gagnerait à avoir des sonorités plus variées au niveau des véhicules. Ils sonnent assez plat et banales. Côté graphique, il faut distinguer deux choses. Côté modélisation des véhicules et des pièces, il y a indéniablement au beau boulot de fait que vous ne retrouverez dans aucun jeu. En revanche, le jeu n’a pas une esthétique que l’on pourrait qualifier de next gen. Il en ressort une expérience visuelle assez fade, bien que colorée.

Quand vous aurez enfin la possibilité de tester vos véhicules fraîchement réparés sur l’asphalte, n’espérez pas ressentir même une légère sensation de conduite. C’est très sommaire. Vous ne ressentirez pas le comportement du véhicule. Heureusement qu’a la fin des essais, vous disposez d’un récapitulatif des défauts constatés. Il faut quand même réellement saluer le travail des développeurs sur ce coup qui auraient très bien pu se contenter d’une simple « simulation de résultats » sous forme de tableau.

Notre avis

7.0
Finalement CMS a vraiment de quoi rendre heureux les amateurs de mécaniques et je pèse mes mots. Le côté didactique est impressionnant, je me suis plusieurs fois demandé comment fonctionnait mon propre véhicule et  je me sentirais presque capable de démonter mes pneus et changer mes disques de freins. La satisfaction est vraiment palpable et c’est bien “l’expérience” qui compte le plus dans un jeu. Sur ce point, c’est une grande réussite. Du coup, je le disais précédemment, les vrais amateurs auront des heures de jeux devant eux, les autres risqueront de s’amuser quelques heures et le cruel manque de finition ainsi qu’une jouabilité à la manette compliquée auront raison d’eux. Pour tout cela, je ne pourrais que vous conseiller la version PC.
38 Avis d'utilisateur
Notre Avis 7.0

Les plus

Ultra complet. Didactique. Très réaliste. La satisfaction réelle d’avoir réparé une auto

Les moins

Pas évident à la manette. Quelques problèmes de traductions. Temps de chargement. Peu ou pas de licences. Pas très beau