Accueil»Jeux vidéo»Test Battlefield V PS4 / Xbox One : c’est pas ma guerre ?

Test Battlefield V PS4 / Xbox One : c’est pas ma guerre ?

Battlefield (aussi) de retour en cette fin d’année 2019

Deux années se sont écoulées depuis l’acclamé Battlefield 1 et sa Grande Guerre. Avec ce Battlefield V, Electronic Arts promet un épisode placé sous le signe du retour aux sources. Direction les heures les plus sombres de notre histoire, la seconde guerre mondiale. Après plusieurs itérations de Battlefield, la série va-t-elle réussir à enfin se renouveler ?

Nous voici plongés en plein règne des Nazis durant la seconde guerre mondiale. Contrairement à la cuvée annuelle de Call Of Duty, ce Battlefield possède en son rang une campagne solo. Rythmée par plusieurs points de vue, notamment dans la peau de tirailleurs sénégalais venus combattre l’ogre Nazi pour le compte de la France. Ainsi que du côté de la résistance norvégienne mais aussi en tant que jeune délinquant recruté par l’armée britannique afin de mettre en place une unité spéciale. Étonnement, en décembre les joueurs auront l’occasion de se glisser dans la peau d’un soldat allemand, qui ne partage pas l’idéologie nazie alors qu’il combat du côté du troisième Reich. Tout cela, pour une durée avoisinant les 5 à 6 heures.

Test BF V THM

Le scénario ne décolle jamais malgré quelques passages haut en couleurs. Mais le récit de guerre qui retient notre attention par son ingéniosité est celle des tirailleurs sénégalais. Cette dernière traite habilement du racisme lors de la libération de la France. Le jeu nous fera voir du pays, de l’Algérie aux Pays-Bas, en passant par l’Allemagne. Jamais excellente mais jamais mauvaise non plus, cette campagne solo oscille entre le chaud et le froid.

La fleur au fusil

Devenu « game as service », ce cinquième opus ne contient plus de micro transactions, ni de season pass. Le contenu à venir, paraîtra sans le moindre frais supplémentaire. Le dénommé « Firestorm », le battle royale à la sauce Battlefield sera disponible pour tous en mars 2019.

Oui Battlefield a fait un petit effort sur son solo et sa mise en scène, mais ce dernier est avant tout une saga qui a basé sa réputation sur son multijoueur massif. 8 cartes sont proposées au lancement ainsi que 6 modes de jeu, c’est un peu chiche. Vivement du contenu dans les mois à venir. Battlefield a toujours établi son succès sur la coopération en équipe. A contrario de Call Of Duty, plus soliste dans son approche. Coopérer pour survivre, telle est votre devoir soldat.

Test BF V THM

Finalement, Battlefield évolue par petites touches, après un Battlefield 1 très speed et très punchy, cet épisode se veut encore plus « simulationniste » que par le passé dans son approche sans pour autant être une injure à la série. Les plus acharnés se trouveront en terrain connu, tandis que les nouveaux venus seront plus tentés de se ranger dans le camp de l’ennemi, Call Of Duty. Les sensations manette en main sont toujours aussi plaisantes, les armes sonnent réelles. La balistique est très précise, prenez garde à la distance d’où vos balles sont tirées, il faudra prendre en compte ce paramètre. Vous évoluerez en escouades de 4 joueurs, donc à vous de chouchouter de vos coéquipiers. En début de partie à vous le choix de la classe, attention on ne saurait que trop vous conseiller d’opter chacun pour une classe propre afin de faciliter la coopération.

Test BF V THM

Quatre classes sont disponibles, dans l’ordre, celle d’assaut, de médecin, de support et de reconnaissance. Les maps sont immenses. Parlons de la conduite des véhicules, particulière. En effet il faudra plusieurs dizaines d’heures avant de maîtriser totalement un véhicule au sol ou dans les airs. Le moteur de destruction des bâtiments est toujours bien présent, même si ce dernier n’est pas aussi développé que celui des Bad Company, toujours une référence pour pas mal de joueurs.

Ça repart comme en 40 !

Revenons sur les 6 modes disponibles au lancement. Le mode conquête qui est un grand classique de la série, il regroupe 64 joueurs pendant 30 minutes. L’habituel match à mort en équipe, connu de toutes et tous. Le mode percée, lignes de front et enfin domination qui engage 32 joueurs dans des parties courtes, de 15 minutes. Avant chaque choix de modes une vidéo nous explique le principe du mode. Vous serez récompensé plus sur l’objectif que sur le kill.

Test BF V THM

Parlons du dernier mode, le plus intéressant. Le mode Grandes Opérations, qui est une version améliorée du mode Opération de Battlefield 1, cependant, dans Battlefield V les joueurs seront confrontés à des « jours » fictifs avec un récit spécial, chaque action réalisée dès le premier jour aura un impact sur le début de la narration et du gameplay du deuxième jour, et ainsi de suite. Ce mode grand opération a un enjeu scénaristique il se déroule sur plusieurs jours, une journée se compose d’un objectif, par exemple détruire l’artillerie. Très addictif comme mode. Le mode coopératif refait son retour, une première depuis Battlefield 3. Appelé Combined Arms, il permettra à une équipe de 4 joueurs d’affronter des IA dans un scénario contenant une grande variété de missions et d’objectifs à accomplir.

La guerre totale

Ce qui nous saute aux yeux en premier lieu c’est ce qu’on voit. DICE réitère avec son moteur maison Frostbite. Les aires de jeu sont sublimes, elles respirent la vie et le réalisme. Malgré sa beauté affligeante, Battlefield V tourne parfaitement et de manière fluide à 60 images par seconde sans accro, et même en 4K HDR sur Xbox One X et sur PS4 Pro. Sur les montures classiques, le jeu ne déroge jamais au sacro-saint 60 images par seconde mais la résolution est bien plus basse que sur les consoles 4K de Sony et Microsoft. Que ce soit en multijoueur ou en solo le jeu est magnifique et fluide.

Test BF V THM

L’aspect sonore a toujours été une grande force de la franchise d’EA, surtout depuis Battlefield 3. C’est toujours le cas ici, la qualité du sound design est exemplaire. Le tout est parfaitement orchestré, les musiques, les bruitages, les tirs, les dialogues, tout est là pour que le joueur soit happé par le champ de bataille. Un autre point certes anecdotique mais qui révèle sa saveur au fil des heures passées dans ce cinquième épisode, chaque unité parle sa propre langue même si le jeu est paramétré en anglais, une friandise d’immersion appréciable de la part de DICE. La guerre est totale et criante de réalisme. Bref, du tout bon finalement.

Notre avis

8.0
Devenu une valeur sûre depuis plus de 10 ans, ce cinquième épisode ne s’éloigne pas assez de ses aînés pour marquer le joueur comme les spin-off Bad Company. Malgré quelques réserves, cet opus s’avère être un met de choix si votre appétit de joueur réclame du FPS. Battlefield reste ce qu’il est, et c’est peut-être tout ce qu’on lui demande, pour l’originalité passez votre tour. DICE maîtrise bien sa recette. Beau à en crever, ce retour à la seconde guerre mondiale vaut la peine d’être vécu.
15 Avis d'utilisateur
Notre Avis 8.0

Les plus

C’est incroyablement beau, efficace dans ce qu’il fait, gameplay toujours aussi pêchu, l’aspect escouade en multi, le multijoueur toujours au top, solo en nette amélioration, sound design incroyable, contenu à venir totalement gratuit, les sensations de tir, un champ de batailles immense en multi, le mode Grand Operation génial.

Les moins

Toujours aussi conservateur, histoire anecdotique, IA bête, peu de nouveautés, solo toujours pas à la hauteur de ceux de Call Of Duty, peu de contenu au lancement, solo très court.