George Stobbart de retour sur Nintendo Switch

Il ne manquait plus que la Nintendo Switch à la liste des supports pour Les Chevaliers de Baphomet 5 : La Malédiction du Serpent. C’est désormais chose faite depuis le 21 septembre 2018 puisque George Stobbart arrive sur la console nomade de Nintendo pour réitérer le 5e épisode de ses aventures qui durent depuis maintenant 12 ans. L’occasion de redécouvrir le célèbre point’n’click de Revolution Software qui se voit doté pour l’occasion de quelques ajouts inédits.

C’était le claaaoooown !

Avec une disponibilité sur la quasi totalité des supports, difficile de ne pas être passé à côté des Chevaliers de Baphomet 5 : La Malédiction du Serpent. D’autant qu’à la rédaction, nous suivons les aventures de George Stobbart et Nico depuis ses débuts sur PlayStation. Il faut dire que la recette du point’n’click de Revolution Software fonctionne plutôt pas mal ! Et c’est à l’aide de sa communauté et au travers d’une campagne de financement participatif que le studio a pu développer ce 5e épisode. Et l’on dira ce que l’on voudra, c’est toujours aussi agréable d’accueillir la licence sur nos consoles, malgré un genre nettement en recul ces dernières années.

baphomet-collection

C’était Nico.

Alors bien évidemment, si vous avez bouclé les Chevaliers de Baphomet 5 sur un autre support, cette sortie sur Switch ne présente que finalement peu d’intérêt. Cependant, conscient du nouveau profil de joueurs que Nintendo a su apporter ces dernières années, Revolution Software aurait eu tort de se priver de ce support ! Et pour l’occasion, c’est une édition un peu plus complète que l’originale qui nous est proposée. Outre la possibilité de jouer sur votre télévision, le mode nomade profite de l’écran tactile de la Switch. Dans la pratique, que ce soit dans un mode ou l’autre, l’ensemble est plutôt réussi et tire donc convenablement des capacités de la Nintendo Switch. On peut cependant un peu pester sur l’interface tactile qui fait des siennes de temps en temps.

On apprécie la possibilité de poursuivre l’aventure en déplacement, même s’il ne faudra pas beaucoup d’heures pour parvenir à bout de l’histoire. Toutefois, en compensation, le joueur débloque à mesure de sa progression des séquences vidéo commentaires de l’équipe de développement. Ces dernières permettent d’en savoir un peu plus sur la réalisation du jeu. Une aubaine pour les fans de la licence qui n’auraient pas déjà fait le titre jusqu’ici. D’ailleurs, vous aimerez surement aussi le fait de croiser d’anciens protagonistes.

Sans commettre de fautes, ni trop se mouiller ou nous surprendre, Les Chevaliers de Baphomet 5 : La Malédiction du Serpent est un agréable point’n’click dont les amateurs du genre auraient tort de se priver. Finalement, on aurait presque aimé que la Nintendo Switch soit le support de prédilection pour accueillir un nouveau volet de la licence. En espérant que Revolution Software saura entendre notre appel !

Test réalisé à partir d’une version presse sur Nintendo Switch

Notre avis

8.0
Si vous n'avez pas déjà fait le 5e volet des aventures de George et Nico, alors Les Chevaliers de Baphomet 5 : La Malédiction du Serpent dans sa version Nintendo Switch est la version idéale pour l'accomplir. Doté de différentes prises en mains, le titre apporte également du contenu additionnel qui saura ravir les fans de la série.
2 Avis d'utilisateur
NOTRE AVIS 8.0

Les plus

L'accent de Stobbart, un style maitrisé, la capacité nomade, le contenu additionnel

Les moins

Quelques soucis d'interface

Commentaires