Accueil»Jeux vidéo»Sony : game over pour la PlayStation 3

Sony : game over pour la PlayStation 3

Fin de production pour la PS3 de Sony

Rappelez-vous, il y a (très) bientôt 10 ans, Sony lançait en France sa PlayStation 3. Une PS3 particulièrement attendue, puisque cette dernière venait succéder à une PlayStation 2 de tous les records, et promettait d’installer à la maison une nouvelle forme de gaming, à base de Full HD 1080p, de HMDI et de nouveau format Blu-Ray. Une PS3 proposée chez nous au tarif ubuesque de 599 euros, auquel il fallait rajouter le prix d’un ou deux jeux, sans oublier une manette supplémentaire pour assurer les parties en multi…

Ainsi, si certains se plaignent aujourd’hui du tarif de la Nintendo Switch, il y a 10 ans, des joueurs (parfois les mêmes d’ailleurs) n’ont pas hésité à débourser pas moins de 800 euros pour repartir de la boutique une PS3 sous le bras, pour jouer à Genji, MotorStorm, Ridge Racer 7, Virtua Fighter 5 ou encore le fameux Sonic « next gen »… Une PS3 Fat, livrée en premier lieu en version 60 Go, avec un système de rétrocompatibilité PS1 et PS2, sans oublier divers ports USB et un lecteur de carte SD en façade. Aujourd’hui, Sony annonce sur son site web officiel que la PS3 va bientôt tirer sa révérence, puisque dans un futur proche, la console de sera plus produite dans les usines du constructeur. Une ère PS3 qui aura donc duré un peu plus de dix ans, ce qui aura permis à Sony d’écouler plus de 86 millions de consoles dans le monde.

A l’instar de la PSOne ou de la PS2 en leur temps, la PS3 a elle aussi eu droit à divers ajustements au cours de sa carrière, puisque Sony a rapidement proposé un modèle alternatif de sa console, avec notamment le modèle 80 Go… mais dénué de toute forme de rétrocompatibilité PS2 et de lecteurs de cartes. Quelques années plus tard, en plus d’avoir vu (logiquement) son prix baisser au fil du temps, la PS3 a également changé de look, avec l’arrivée de la PS3 Slim dans un premier temps, puis quelques années plus tard d’un modèle encore plus compact, doté non plus d’un mange-disque mais d’un système coulissant, une PS3 surnommée Ultra Slim. A l’époque, malgré l’essor du format dématérialisé, Sony n’hésita pas à proposer une PS3 Slim doté de seulement 12 Go d’espace mémoire. C’est toujours mieux que Microsoft, dont la Xbox 360 Arcade intégrait à peine 4 Go de mémoire flash…

Proposée à partir de 2009, la PS3 Slim a remporté un très large succès commercial

Une PS3 qui aura connu une ère gaming relativement difficile, puisque la console a toujours été au coude à coude avec sa rivale Xbox 360, et le monolithe de Sony devait également faire avec une certaine Wii, qui avait alors cannibalisé le marché grâce à son approche motion gaming. En 2013, Sony parvenait néanmoins à corriger le tir, de façon assez magistrale d’ailleurs, avec une PS4 assez exceptionnelle, tant au niveau de son architecture que de son placement commercial ou sa communication, si bien que le groupe nippon a rapidement pu reprendre sa place de leader, loin devant la Xbox One de Microsoft, et la Wii U de Nintendo.

La toute dernière version de la PS3, connue sous le nom de Ultra Slim, plus compacte que jamais.

Ainsi, la PS3 aura eu la lourde tâche de cohabiter avec sa petite soeur durant plus de trois années complètes, et la console aura bel et bien accompli la promesse faite à l’époque par son papa Ken Kutaragi, qui annonçait alors une console faite pour durer 10 ans. Du côté de chez Sony, on espère évidemment que la PS4 parviendra à dépasser les scores de ventes de la PS3, ce qui semble plutôt bien parti puisque la dernière console de Sony était au dernier pointage à plus de 57,1 millions de ventes dans le monde, après un peu plus de 3 ans de disponibilité seulement. Une PS4 ultra-populaire, qui a d’ailleurs pu profiter d’un joli coup de boost en fin d’année 2016, avec la sortie de la PS4 Slim d’un côté, sans oublier la PS4 Pro, plus puissante, et compatible 4K HDR pour le plus grand plaisir des mirettes.

Evidemment, outre le hardware en lui-même, assez exemplaire dans le cas de la PS4, ce sont surtout les jeux qui ont fait le succès de la machine. Ainsi, en plus de proposer bien souvent un rendu supérieur dans le cadre d’un jeu multiplateforme, la PS4 propose également une flopée de jeux exclusifs, et quelques hits susceptibles à eux seuls de justifier l’achat d’une PS4. C’est le cas notamment de Uncharted 4 : A Thief’s End, mais aussi du récent The Last Guardian ou du plus récent encore Horizon : Zero Dawn, sans compter NioH ou même Gravity Rush 2… Et dire que l’on attend encore Gran Turismo Sport, God of War 4, The Last of Us 2, Uncharted : The Lost Legacy…