Accueil»Jeux vidéo»#Rétrogaming : tu te souviens… Mission Elevator sur Amstrad CPC

#Rétrogaming : tu te souviens… Mission Elevator sur Amstrad CPC

Nouvel épisode de #Rétrogaming, et voilà que l’incorrigible Turk182 se replonge dans les belles années Amstrad CPC. L’occasion de (re)découvrir un certain Mission Elevator, lancé en 1986 sur Amstrad CPC, mais qui fut également décliné sur Commodore 64, Amiga et Sinclair ZX Spectrum. A ce sujet, il y a quelques jours, Clive Sinclair nous a quittés, lui qui était le pionnier de l’informatique et inventeur des ordinateurs ZX80 et ZX Spectrum.

A l’ère de la 4K, du ray-tracing et des 60 (ou 120) fps, il est bon de se replonger dans nos jeux vidéo d’antan, ceux que l’on prend plaisir encore aujourd’hui à lancer sur NES, sur Master System, sur Super Nintendo, PC Engine ou encore sur un bon vieil ordinateur de l’époque. Un petit coup d’oeil dans le rétro(gaming), comme un petit voyage vidéoludique dans un passé lointain. Une chronique animée par Turk182, que l’on vous invite chaudement à découvrir sur son excellent « Rétroblog« .

Mission Elevator ?

Salut les vieux ! Dans la série « il y a des jeux qui m’ont marqué » nous avons Mission Elevator sur Amstrad CPC. Depuis que j’avais fait réparer ma moto, les soirées Amstrad chez mon cousin se faisaient de plus en plus fréquentes, nous étions en plein printemps de l’année 1986 et il était très agréable de se faire le parcours à deux roues jusque dans nos campagnes provençales.

Ce jour là il avait reçu une fois de plus une nouvelle disquette d’un camarade classe avec plusieurs jeux en son intérieur. Après quelques belles merdes, nous nous attardâmes sur un jeu dont je n’avais eu aucun écho : Mission Elevator.

© Turk 182

Nous fûmes tout d’abord agréablement surpris par les graphismes colorés très agréables, les détails du décor étaient tout à son avantage. Au fur et à mesure que nous jouions nous y prenions de plus en plus de plaisir.

Dans Mission Elevator, de vilains terroristes ont placé une bombe dans le but de faire exploser un hôtel en ruine dans lequel se trouve l’unité centrale de renseignement du FBI. Vous devrez donc la désamorcer. Cependant, atteindre la chambre elle-même n’est pas une tâche facile, car l’hôtel est divisé en 8 étages et vous ne pouvez pas passer au suivant sans la clé qui ouvre la porte de sortie de secours.

© Turk 182

Afin de pouvoir désamorcer la bombe vous aurez besoin de 16 codes, deux par étages pour cela il vous faudra chercher des indices dans chaque pièce en vous aidant des ascenseurs, d’où le nom ingénieux du jeu. De vilains terroristes essaierons de vous barrer la route mais vous pourrez les neutraliser en leur tirant dessus à l’aide de votre revolver.

© Turk 182

Vous l’aurez compris, Mission Elevator est un jeu très fun et si ma tante ne nous avait pas fait descendre pour nous obliger à prendre l’air je pense que l’on y aurait passé toute l’après-midi. Aujourd’hui encore il m’arrive d’y rejouer sur mon Amstrad mais aussi sur Commodore 64 et borne d’arcade dont les versions sont tout aussi géniales.