Accueil»Jeux vidéo»#Rétrogaming : tu te souviens… Gunfighter sur Videopac

#Rétrogaming : tu te souviens… Gunfighter sur Videopac

Le Videopac est une console de jeux vidéo conçue par Magnavox, fabriquée par Philips et commercialisée à la fin des années 1970 et au début des années 1980. Les cartouches Videopac possédaient toutes un numéro et leurs titres étaient traduits dans les langues des pays de commercialisation. Parmi ceux-ci, un certain Gunfighter, rebaptisé « Duel » chez nous… ou encore « le jeu de cow-boy » dans le coeur de nombreux joueurs.

gunfighter cowboy videopac
© Turk182

A l’ère de la 4K, du ray-tracing et des 60 (ou 120) fps, il est bon de se replonger dans nos jeux vidéo d’antan, ceux que l’on prend plaisir encore aujourd’hui à lancer sur NES, sur Master System, sur Super Nintendo, PC Engine ou encore sur un bon vieil ordinateur de l’époque. Un petit coup d’oeil dans le rétro(gaming), comme un petit voyage vidéoludique dans un passé lointain. Une chronique animée par Turk182, que l’on vous invite chaudement à découvrir sur son excellent « Rétroblog« .

 Gunfighter… ou « le jeu de cow-boy sur Videopac » !

Salut les vieux ! Si vous suivez ma page Facebook ou mon Twitter vous saurez donc que j’ai enfin choppé ma petite grippe d’automne. C’est comme un rituel ou une malédiction que je traine depuis mon plus jeune âge. « Vous êtes sensible aux changements de saisons » m’avait dit le savant docteur de mon village entre deux verres de pastis.

Gunfighter Arcade
© Midway

Pour être tout à fait honnête, lorsque j’étais plus jeune j’aimais bien cette petite grippe saisonnière car cela signifiait qu’il n’y aurait plus d’école pour moi pendant une bonne semaine et que j’allais pouvoir m’éclater sur de bons jeux vidéo. Comme par exemple Gunfigther, que l’on connaissait en France sous le nom de « Duel » sur Videopac.

© Turk182

Ma collection de jeux Videopac grandissait lentement mais surement. Gunfighter, qui portait le nº14, était mon dernier achat en date. J’étais grand fan de la borne d’arcade Gun Fight qui arborait un jeu similaire et que je retrouvais fréquemment lorsque je partais en vacances aux 2 Alpes.

C’est donc accompagné d’une petite grippe passagère que j’ai vraiment apprécié ce jeu. Blotti sous mes couvertures, mon pot de Vicles posé sur ma table de nuit et confortablement appuyé contre mon grand oreiller je défiais les lois de l’Ouest sauvage avec ma manette.

gunfighter cowboy videopac
© Turk182

Tout comme la borne d’arcade, dans Gunfigther vous êtes un cowboy armé d’un pistolet et vous devez affronter tous les ennemis qui s’offrent à vous dans un duel à mort. Ce qui était différent de la borne d’arcade c’était que la balle ne détruisait pas les décors sinon qu’elle rebondissait sur eux comme une boule de billard.

À chaque fois qu’elle touchait un arbre (ou un rocher comme ils les nomment dans le manuel d’instruction) le fond d’écran en prenait la couleur ce qui avait de temps en temps un effet psychédélique qui allait parfaitement avec ma petite fièvre hivernale. Mais ce n’était pas le seul effet, l’autre était que ces rebondissements augmentaient les chances de vous prendre votre propre balle en pleine tête. Ça c’était une super nouveauté par rapport à la borne d’arcade, et cela donnait un peu plus de piment au jeu surtout à deux joueurs.

gunfighter cowboy videopac
© Turk182

Pour venir à bout de votre ennemi vous aviez donc 6 balles, lorsque vous l’abattiez, vous marquiez un point, le premier arrivé à 10 points gagnait la partie. Tout cela peut paraitre très rudimentaire surtout si l’on est joueur de FarCry ou Call of Duty mais je vous assure qu’à dix ans en 1980 c’était des heures d’amusement.

Voilà, cette petite grippe m’aura rappelé ces merveilleux moments où je passais mon temps de grand malade entre mon Videopac et les séries américaines comme l’Homme qui valait 3 Milliard, Super Jamie et Cherif fait-moi Peur.