Accueil»Jeux vidéo»#Rétrogaming : Tu te souviens… Forgotten Worlds sur borne arcade

#Rétrogaming : Tu te souviens… Forgotten Worlds sur borne arcade

A la toute fin des années 80, le shoot’em up a le vent en poupe, et Capcom, alors l’un des ténors de l’arcade, lance un certain Forgotten Worlds. Un titre qui permet à un ou deux joueurs de diriger un soldat du futur, lequel peut tirer à 360°, et qui va progresser via un scrolling horizontal. Le but, traverser divers niveaux et venir à bout des huit Dieux maléfiques au service de l’infâme Bios.

A l’ère de la 4K, du ray-tracing et des 60 (ou 120) fps, il est bon de se replonger dans nos jeux vidéo d’antan, ceux que l’on prend plaisir encore aujourd’hui à lancer sur NES, sur Master System, sur Super Nintendo, PC Engine ou encore sur un bon vieil ordinateur de l’époque. Un petit coup d’oeil dans le rétro(gaming), comme un petit voyage vidéoludique dans un passé lointain. Une chronique animée par Turk182, que l’on vous invite chaudement à découvrir sur son excellent « Rétroblog« .

Souviens-toi Forgotten Worlds…

Salut les vieux ! L’année 1989 a été pleine de surprises et de rebondissements. C’est l’été où je suis tombé amoureux de Wonderboy in the Monsterland, celui aussi où j’ai découvert Legend of Hero Tonma et beaucoup d’autres événement qui en ont fait une année extraordinaire. Parmi ces évènements marquants il y a eu mon séjour à la station des 2 Alpes.

© Turk 182 / Rétroblog

Il était assez rare que je parte en plein été dans cette station de ski, mais du fait que j’avais un doigt cassé et que je ne pouvais techniquement pas travailler, je suis donc parti avec mes cousins et cousines pour faire ma convalescence au grand air et dans la salle d’arcade Macao. Les bagages à peine déposés dans l’appartement familial, mon cousin et moi-même nous sauvâmes en fourbe pour éviter les tâches ménagères et surtout d’aller faire les courses pour remplir le frigo. Après notre passage obligatoire à la boulangerie qui faisait l’angle, pour acheter quelques Kinder Surprise, nous entrâmes dans l’antre de perdition. Une des premières bornes d’arcade qui se trouvait parmi celles de l’entrée attira tout particulièrement mon attention. C’était Forgotten Worlds.

Une fois nos pièces de 5 Francs introduites, je fus agréablement surpris par la maniabilité de notre personnage qui tirait dans tous les sens. Je compris très vite que je n’avais pas besoin d’appuyer comme un malade sur le bouton de tir car celui-ci était automatique. Cela m’arrangeait fortement car mon doigt n’était pas guéri à cent pour cent et me faisait encore mal.

© Turk 182 / Rétroblog

Dans Forgotten Worlds ont se retrouve dans la peau d’un soldat du futur qui se promène dans les airs grâce à une sorte de jetpack ou quelque chose dans le genre. L’originalité de ce shoot’em all est que les tirs sont à 360º pouvant donc détruire les ennemis autour de vous. L’autre originalité est que vous avez comme compagnon une espèce de robot indestructible et évolutif. En effet, au cours de votre parcours vous allez rencontrer des magasins dans lesquels vous pourrez acheter quelques améliorations pour celui-ci. Il est donc fortement recommandé de détruire le plus d’ennemis possible pour en récupérer les pièces bleues qui vous serviront de monnaies d’échange dans ces magasins.

Côté graphismes et sons, ce jeu est un pur bonheur, les ennemis et décors sont très variés et les boss plus gros les uns que les autres. C’était notre premier jeu à mon cousin et moi-même et nous avions fait le bon choix. Tout d’abord pour sa jouabilité mais surtout parce que l’on pouvait y jouer à deux simultanément. Une aubaine dans les années 80.

Finalement, nous dûmes laisser Forgotten Worlds car c’était l’heure de rentrer à l’appart pour souper. Mais au cours de ce séjour, nous avons poncé ce jeu qui s’est avéré être une pure merveille. Une fois de plus, cette salle d’arcade m’aura créé un merveilleux souvenir et je regrette chaque jour qui passe qu’elle ait disparue avec les autres…