Accueil»Jeux vidéo»#Rétrogaming : Tu te souviens… 1942, sur borne arcade ?

#Rétrogaming : Tu te souviens… 1942, sur borne arcade ?

Au début des années 1980, avant qu’il ne devienne ultra populaire aux yeux des joueurs consoles avec son Street Fighter 2, son Megaman ou son Ghouls’n Ghosts, l’éditeur Capcom, aux yeux de nombreux joueurs, c’était clairement le roi de l’arcade. Dès 1984, l’éditeur nippon comble les joueurs de bonheur, avec un certain 1942. Un shoot’em up lancé sur la borne Z80 Based, avant d’être porté sur diverses consoles. Durant la guerre du Pacifique, un pilote de P-38 américain surnommé Super Ace est chargé d’atteindre Tokyo afin de détruire la flotte aérienne japonaise. Et ce pilote… c’est vous !

Test 1942 Capcom

A l’ère de la 4K, du ray-tracing et des 60 (ou 120) fps, il est bon de se replonger dans nos jeux vidéo d’antan, ceux que l’on prend plaisir encore aujourd’hui à lancer sur NES, sur Master System, sur Super Nintendo, PC Engine ou encore sur un bon vieil ordinateur de l’époque. Un petit coup d’oeil dans le rétro(gaming), comme un petit voyage vidéoludique dans un passé lointain. Une chronique animée par Turk182, que l’on vous invite chaudement à découvrir sur son excellent « Rétroblog »

 

Salut les vieux ! Occuper ses samedi dans les années 80 lorsque l’on vit dans un petit village n’est pas toujours facile. J’avais bien mon VG5000, mais sa ludothèque commençait à m’ennuyer, donc il me restait ce que l’on appelait la chasse à l’homme. Le jeu était simple, mon cousin avait une heure pour se cacher dans le village et ses collines, c’est-à-dire des ruines du château jusqu’au pont de la Durance, et nous à l’aide de nos vélos, nous devions le retrouver.

La chasse à l’homme

Pour cela nous étions presque tous les enfants du village. C’était d’ailleurs les seules fois où nous étions tous réunis. Pour la petite histoire, ces chasses à l’homme ont duré pendant deux ans et mon cousin n’a jamais pu être attrapé. Il était fort le bougre…

© Turk 182 / Rétroblog

Si je vous raconte cela c’est tout simplement parce que c’est lors d’une de ces fameuses chasses à l’homme que j’ai joué pour la première fois à 1942. Mon partenaire de chasse était mon ami Kof, dont la grand-mère avait une salle de jeux dans le village appelée Filp’84. Nous étions donc morts de soif en ce mois de juillet 1985, et nous nous étions dirigés vers le bar du Cours qui se situait en face de la salle de jeux. Sa grand-mère nous annonça qu’une nouvelle borne allait remplacer la vieille borne Donkey Kong qui était en panne depuis un certain temps.

Je ne connaissais pas du tout 1942, mais à en voir la démo sur l’écran, j’eu tout de suite envie de l’essayer. J’utilisais donc les 5 Francs qui étaient destinés à mon pain au chocolat de quatre heures. Dès les premières minutes, je me rendis compte que ce jeu allait rester dans ma mémoire. J’en oubliais même la chasse à l’homme…

Le plein de détails

1942 à plusieurs petits détails qui en font son charme. Tout d’abords les sons, j’ai toujours aimé ce petit bruit de moteur à hélices, les tirs type vieille mitraillette sont aussi très charmants.

© Turk 182 / Rétroblog

Le deuxième point sympathique de ce jeu est son gameplay, il est vraiment très agréable, pas stressant comme ses suites qui sortiront plus tard, 1942 est plutôt du genre tranquille.
Et finalement ce qui rend le jeu excellent, ce sont les loopings qui peuvent vous sauver le cul comme dernier recours pour ne pas mourir.

Je me souviens que j’aurais pu y jouer toute l’après midi si je j’avais eu assez d’argent, et surtout si le talkie-walkie de Kof n’avait pas sonné pour nous avertir que mon cousin avait été repéré près des wagons abandonnés de la gare de Cadenet.

Depuis 1942 est un des mes jeux préféré et j’y joue régulièrement, car il ne prend pas une ride et est toujours aussi agréable. A vous de jouer !