Accueil»High-Tech»Project Natick : le data center sous-marin de Microsoft

Project Natick : le data center sous-marin de Microsoft

Microsoft boit la tasse

Non, Microsoft n’est pas mal en point ! Si le titre prête à confusion, il n’en est rien puisque la société de Redmond vient en réalité d’expérimenter depuis le mois d’août dernier une solution immergée de stockage de données. Son nom : Project Natick. Prenant la forme d’un gros container pour un poids d’environ 17 tonnes, ce sous-marin embarque à son bord un data center d’une puissance informatique équivalente à 300 ordinateurs de bureaux.

microsoft-project-natick-data-center

L’objectif ? Proposer une solution alternative aux entrepôts classiques de stockage en s’appuyant sur ce que la Terre peut nous offrir afin de réduire considérablement les consommations d’énergie. En effet le refroidissement étant le point prépondérant afin de garantir la stabilité et durée de vie des systèmes, avoir recours à une climatisation se révèle être coûteux sur la facture. Ce n’est d’ailleurs pas si anodin puisque Facebook annonce avoir récemment installé un nouveau data center en Suède.

Les expérimentations durant 105 jours autour du Project Natick se sont relevées convaincantes. L’équipe travaille désormais au déploiement d’un container quatre fois plus grand, capable de rester plus de temps sous l’eau et d’embarquer plus de composants informatiques. Rappelons que la société française Qarnot Computing propose elle aussi une alternative grâce à son data center décentralisé Q.Rad. Reste à savoir si Project Natick aurait un impact sur l’environnement marin…