Accueil»High-Tech»« Nouveau » Samsung Galaxy Note 7 : ça sent (toujours) le roussi

« Nouveau » Samsung Galaxy Note 7 : ça sent (toujours) le roussi

Un Galaxy Note 7 mal né ?

Il y a maintenant un peu plus d’un mois, le constructeur Samsung avait effectué un grand rappel de ses Galaxy Note 7 dans le but de les remplacer. En effet, les smartphones souffraient d’un défaut de construction un poil handicapant : l’explosion de la batterie, pouvant entraîner la combustion spontanée du téléphone. On estime que le coût de cette opération s’élèverait à plus d’un milliard de dollars, un coup dur pour la marque, qui espérait fermement concurrencer Apple et son iPhone 7.

samsung-galaxy-note-7

Seulement voilà, les nouveaux modèles distribués depuis le 1er octobre en Corée du Sud— sans danger selon Samsung — semblent souffrir du même problème. Pire encore, un avion a été évacué à cause de la fumée dégagée par le Galaxy Note 7 d’un des passagers. Après investigation, il s’agissait bien d’un modèle de remplacement.

Les choses se présentaient déjà mal lorsque AT&T et T-Mobile (et récemment Verizon) ont décidé d’arrêter la commercialisation du téléphone aux États-Unis. Mais c’est l’annonce de la fin de la production qui a véritablement donné le coup de grâce.

galaxy-note-7

C’est une catastrophe industrielle pour le géant coréen puisque deux choix s’offrent désormais à lui : effectuer une nouvelle vague de remplacement et continuer de vendre le Note 7 en croisant les doigts pour que d’autres incidents ne surviennent pas, ou arrêter purement et simplement la commercialisation du téléphone. Dans les deux cas, cela signifie de grosse pertes d’argent pour Samsung, et pire encore, la perte de confiance des consommateurs.