Accueil»Avis»Captain America Civil War : notre avis ! (avec spoilers)

Captain America Civil War : notre avis ! (avec spoilers)

Début de la phase III

Nous avions déjà éclairé les quelques lanternes de ceux qui n’étaient pas encore dans le coup… La phase II des films Marvel (MCU) s’était terminée sur Ant man, sorti le 14 Juillet 2015 dans nos salles (critique ici). C’est non sans une certaine impatience que nous attendions le début des hostilités de la phase III. Et c’est donc avec le troisième volet des aventures de Captain America que s’ouvre ce troisième grand chapitre… qui n’est pas prêt de s’arrêter! Voici l’avis à chaud de la rédaction…



//

L’histoire

Les événements se déroulent à la suite de Avengers : l’ère d’Ultron. Ce qui reste des Avengers est désormais commandé par Steve Rogers. Mais suite aux nombreux dégâts collatéraux occasionnés par l’intervention des Vengeurs, les Nations unies ont décidé de faire voter une loi leur permettant de commander et superviser intégralement leurs actions. Tandis que Tony Stark voit la chose d’un bon oeil, ce n’est pas le cas de Captain Rogers. Et cette discorde crée une division sans précédent dans les rangs des Avengers…

Duel au sommet?

A la manière de la promotion de « Batman v Superman », encore en salles, Civil war nous promettait de mettre en scène la scission des Avengers, à travers l’opposition de deux des héros les plus emblématiques du groupe : Tony Stark, alias Iron man, et Captain Steve Rogers. Il faut savoir que le film s’inspire (très) librement du comics éponyme paru en 2006-2007. Faut-il préciser que les fans du comics auront tout de même toutes les peines du monde à s’y retrouver, puisque tout a été formaté selon les acquis de douze précédents long métrages déjà sortis. S’agissant de ce nouveau Civil war, l’enjeu dramatique est de taille, puisqu’il est supposé mettre en balance l’équilibre des Avengers, et donc leur avenir même dans la saga. En revanche, bien que le duel annoncé soit palpitant, on aura tout de même du mal à totalement se prendre au jeu, puisqu’on devine assez facilement comment cela finira (la faute à une promo marketing surabondante). En effet, on sait déjà que les Avengers auront un troisième film proposé en deux parties d’ici à 2018 (Avengers : infinity wars 1 & 2).

Plus un « Avengers 2.5 »

Et oui, les bande-annonces ne nous avaient pas trompés : bien que Civil war soit estampillé « Captain America », et à l’instar des deux premiers volets qui se concentraient sur lui, ce troisième film met clairement l’accent sur les nouveaux Avengers (amorcés à la fin de « l’ère d’Ultron »). Alors avantage ou inconvénient? Pour ma part, je dois dire que le fan service outrancier proposé par les frères Russo ne m’a pas laissé indifférent. Je peux même dire que je me suis régalé comme un gosse à voir gesticuler autant de super héros dans un même film. Cela va même au-delà de ce qui a déjà été fait dans les deux premiers Avengers puisqu’en plus des héros marvelliens que l’on connait, quelques petits nouveaux entrent dans la partie. On aurait pu craindre qu’avec autant de personnages, il aurait été difficile de ne pas en délaisser certains au profit d’autres. Mais on dirait bien que les deux frères ont largement appris de leurs erreurs passés, car ce n’est ici absolument pas le cas. Chacun occupe la place qu’il mérite (même si certains vous diront qu’ils auraient préféré voir plus d’un tel plutôt qu’un autre, et vice versa…). On ne peut pas satisfaire tout le monde.

Quelques faiblesses côté scénario

Malgré un spectacle grandiloquent et toujours aussi frais, on regrettera pour ce premier film de la phase III une écriture relativement fainéante à mon goût. L’intrigue se rattache aux événements survenus dans « le soldat de l’hiver » en ajoutant aux passages quelques éléments et personnages découverts dans les films qui ont suivi. Sans trop entrer dans le détail, le principal défaut de l’histoire réside dans le fait qu’elle ne tient pas vraiment ses promesses. L’opposition née entre Stark et Rogers, suite à la signature d’un traité autorisant l’ONU à prendre le contrôle des Avengers, devait amener à un conflit relativement catastrophique. On était en droit de s’attendre à pas mal de dégâts et de conséquences notables susceptibles de conditionner même les prochains films du MCU. Pourtant, on se rend compte que le conflit n’est pas vraiment à la hauteur de toutes les espérances. Et malgré quelques effets de surprises et rebondissements rafraichissants, on état en droit d’attendre beaucoup mieux que ça.

Stark n’est pas à la fête

Des ingrédients toujours au top

Pour contrecarrer les faiblesses de l’intrigue, on peut largement compter sur le savoir faire des frères Russo, qui connaissent fort bien la musique : la marque de fabrique de l’univers Marvel est ominiprésent : humour décomplexé (malgré un Tony Stark un peu sur la réserve), action magnifiquement mise en scène, bastons épiques,  scènes de destruction massives,… Tout est là! Et les 2h30 du film passent comme une lettre à la poste. L’arrivée dans le casting de nouveaux personnages tels que Black Panther (sublime) et Spiderman (moins bon selon moi) viennent apporter de la valeur ajoutée à un contenu déjà bien fourni.

La Team Captain America sur le pied de guerre

In fine

Là où Batman v Superman doit relever le défi de devoir mettre sur pied tout un univers quasi vierge de super héros avec un passif minimum, l’univers Marvel est lui très bien installé, et ce, depuis huit ans. C’est donc dans cette logique continuité que Civil War s’épanouit et nous en met plein la vue. Après autant de films, les attentes des spectateurs tendent à augmenter, et avec elles, les exigences (d’où mes réserves sur l’histoire). Mais contre toute attente, le cap est fermement tenu et le cahier des charges respecté. Pourvu que ça dure…

« Captain America : civil war » – Sorti en salles le 27 Avril 2016.

Et vous ? Avez-vous vu Captain America : Civil War ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires ci-dessous !

Notre avis

8.0
Après un Ant man léger et sympathique pour conclure la phase II, Civil war entame avec force et conviction cette phase III, qui s'étendra jusqu'à fin 2019. Mouvementé, drôle, savoureux par bien des aspects, Civil war souffre d'une intrigue un peu faiblarde mais qui ne nuit nullement à l'ambiance générale. Il ne reste qu'à espérer que les nouveaux personnages débarqués dans le bestiaire trouveront leur marque, et que toute cette surenchère ne héros ne va pas finir par nous exploser dans les doigts. Car tout univers a ses limites. Mais tant que ces dernières sont repoussées, profitons-en et amusons nous!
29 Avis d'utilisateur
Notre Avis 8.0