Accueil»Cinéma»L’arme fatale : une série en préparation

L’arme fatale : une série en préparation

Pas encore trop vieux pour ces conneries !

Difficile de croiser quelqu’un, jeune ou moins jeune, qui n’a jamais entendu parler des célèbres Martin Riggs et Roger Murtaugh, ces deux flics que tout opposait et qui allaient faire de l’« Arme fatale » le plus célèbre Buddy movie de la planète. De 1987 pour le premier film à 1998 pour le quatrième et dernier opus, Le réalisateur Richard Donner a su conserver intact (même encore aujourd’hui) tout le sel qui faisait de cette saga un petit bijou du cinéma pop corn. Et si cette quadrilogie est toujours aussi célèbre même 29 ans plus tard, c’est surtout parce qu’elle a contribué à façonner l’univers du film d’action qui plait tant aujourd’hui. Cette recette, mêlant action, courses poursuites, cascades, gunfights et humour, a fait de nombreux émules (« Rush hour », « Bad boys », « Die hard 3 », « Men in black », « Tango & Cash », ou encore « Taxi » pour la France,…) et fonctionne toujours aujourd’hui ! C’est donc sans un certain enthousiasme que nous avons appris ce prochain projet d’adaptation en série par la Fox.

Un duo de légende

Histoire de vous donner envie de revoir cette fabuleuse saga (ou de la découvrir, peut-être), voici une petite piqûre de rappel du pitch : Roger Murtaugh est un flic de Los Angeles qui approche la cinquantaine. Bien installé, vie confortable, femme et enfants à bord… Le vétéran n’a plus rien à prouver et s’apprête d’ailleurs à savourer une retraite bien méritée. Mais voilà que du jour au lendemain, on lui assigne un nouveau coéquipier, Martin Riggs : un flic sur la corde raide, tête brûlée et suicidaire depuis que sa femme a été assassinée, mais aussi diablement efficace sur le terrain. Peu à peu, les deux hommes vont devoir apprendre à se connaître et s’apprivoiser, et vont devoir faire face à toute une tripotée de gangsters sur quatre films.

Clayne Crawford, Damon Wayans, Jordana Brewster

Côté casting

Le dernier rôle principal, qui était toujours vacant, a finalement été pourvu récemment. Le comédien qui aura la lourde tâche de succéder à Mel Gibson dans le rôle de Riggs sera Clayne Crawford, un acteur de série que vous avez pu voir dans « Les experts », « 24 heures chrono » ou « NCIS ». Ce rôle titre sera donc son premier puisque dans encore aucune des séries où il est apparu, Crawford n’a eu de rôle vraiment récurrent ou central. Un baptême du feu à retardement après plus de quinze ans de carrière. Pour l’accompagner dans le rôle tenu par Dany Glover (Murtaugh), Damon Wayans a été choisi. Contrairement à Crawford, Wayans a un peu plus roulé sa bosse. A 55 ans, le comédien s’est fait connaitre pour la première fois dans « Le dernier samaritain », un buddy movie d’action avec Bruce Willis, très proche de l’arme fatale. Puis quelques films par ci par là sans jamais vraiment percer, jusqu’à avoir sa propre série : « Ma famille d’abord ». Et enfin, dans le rôle de « la fille » (puisqu’il faut toujours une fille dans un bon buddy movie), la somptueuse Jordana Brewster sera de la partie (la belle pépée qui officie comme petite amie de Feu Paul Walker dans la saga « Fast & furious »).

Un ennemi pénible pour les deux flics

Work in progress…

Pour l’heure, le pitch propose quelques légères modifications par rapport à celui d’origine. Martin Riggs est un flic texan, ancien militaire de l’US Navy, qui déménage à Los Angeles pour repartir à zéro. Il est assigné comme coéquipier de Roger Murtaugh, qui a récemment subi une crise cardiaque l’obligeant à éviter toute situation de stress. Matt Miller, le créateur de la série, a confirmé qu’un pilote d’une heure a donc bien été commandé début Février par la chaîne Fox. Aucune date de sortie officielle n’a pour l’heure été communiquée, mais ce sera bien pour cette année.

Faut pas venir me faire ch…

Un pitch parfait pour une série, mais…

L’opinion voit déjà venir le gros flop, et les paris ne donnent clairement pas le projet gagnant à l’heure actuelle. Alors évidemment, on sait tous la propension qu’a Hollywood à recycler ses idées, faute d’en trouver des nouvelles. Vu d’ici, difficile de bien sentir le projet, surtout quand on connait le matériau de base. La comparaison sera inévitable lorsque la série démarrera, et je reste persuadé que c’est justement l’erreur qu’il ne faudra pas commettre. Comparer équivaudra à condamner purement et simplement le travail de cette nouvelle série. Reste une question en suspens : est-ce que les producteurs choisiront d’appuyer sur du fan service pour être sûrs d’accrocher suffisamment de spectateurs, ou bien sauront-ils prendre suffisamment de risques en innovant tout en méritant le titre d’Arme fatale ? C’est précisément sur ce point que tout se jouera.