Accueil»Lifestyle»Instagram : une mise à jour pour lutter contre les abus

Instagram : une mise à jour pour lutter contre les abus

Instagram is for the devil

Les commentaires sur Instagram ressemblent de plus en plus à ceux de Facebook. Après qu’un certain chanteur ait déclaré qu’Instagram était l’outil du diable en personne, l’application se dote d’une mise à jour permettant à sa plateforme de mieux lutter contre les abus. Petit tour des nouveaux outils conçus pour combattre le harcèlement disponibles dans les semaines à venir.

Instagram-commentaires

Alors le partage d’image est la principale interaction sociale sur Instagram, ses problèmes d’harcèlement n’ont jamais été aussi visibles que sur les autres réseaux sociaux. Toutefois, la compagnie appartenant à Facebook vient de réagir en développant de nouveaux outils pour modérer les commentaires afin de faire de l’application  »un lieu sain pour l’expression de soi » selon les mots du CEO Kevin Systrom. Ainsi, les usagers pourront bientôt liker les commentaires des uns et des autres sur les différents posts. Mais surtout, il sera possible de désactiver les commentaires sur une publication en particulier et de supprimer des followers sans avoir besoin d’utiliser le bouton de blocage d’utilisateur.

Kevin Systrom justifie la présence des likes sur les commentaires comme étant un moyen de  »montrer son soutien et encourager la positivité parmi la communauté ». Pour liker les commentaires, il suffira d’appuyer sur le petit icône en forme de cœur apparaissant à côté de ces derniers. Un compteur de like apparaîtra également en-dessous de ceux-ci. Contrairement à Facebook, Instagram indique que le nombre de like sur un commentaire n’aura pas d’influence sur sa position dans la publication (comprendre que les commentaires les mieux notés ne seront pas en top position), pour le moment. À noter que la fonction de désactivation des commentaires sur des publications spécifiques existe déjà sur les comptes les plus populaires de la plateforme.

Tous ces changements devraient prendre place à partir de jeudi aux U.S.A. et dans les semaines à venir selon les pays.