Notre avis concernant la Gear S2 de Samsung

Il y a quelques semaines, nous vous proposions le test complet de la montre LG Watch Urbane, sous Android Wear. Une montre élégante et agréable à porter, qui permettait enfin de profiter réellement du système de Google, même si ce dernier souffre encore et toujours à notre goût de quelques errances au niveau de son ergonomie. Quelques semaines plus tard, c’est au tour de Samsung de dégainer sa toute nouvelle Gear S2, une montre au design circulaire là aussi, mais qui propose deux nouveautés de taille à savoir la présence d’une couronne rotative inédite, ainsi qu’une interface maison Tizen, préférée à Android Wear. Et autant vous prévenir, Samsung a fait fort… très fort.

Samsung-Gear-S2-Packaging
Un packaging sobre et élégant, à l’image de cette Samsung Gear S2, livrée avec un chargeur à induction.

En effet, à l’instar de la Moto 360, Samsung a évidemment opter pour un packaging circulaire pour abriter sa nouvelle Gear S2, conscient que cette particularité est plus qu’appréciée chez les utilisateurs, peu enclins à porter une montre rectangulaire bien peu sexy. Une fois le capot retiré, on peut enfin profiter du look de cette nouvelle Gear S2 Sport, avec son bracelet en silicone et sa bague rotative lisse. Rappelons que la version Classic adopte de son côté un bracelet plus classieux et une bague crantée. La montre de Samsung est relativement sobre dans l’ensemble, et profite d’un design réussi, mais discret. Une bonne chose.

Gear S2 Couronne rotative
Le système de bague rotative de cette Gear S2 permet de faire défiler les apps, mais également de zoomer, faire défiler un texte…
Samsung-Gear-S2-Apps
Il est possible de personnaliser ses différents écrans, et d’afficher uniquement les applications que l’on utilise le plus souvent

Techniquement, on retrouve ici une montre dotée d’un écran circulaire Super AMOLED de 1,2″, affichant une résolution de 360 x 360 pixels. Au coeur de cette Gear S2, Samsung a intégré une puce maison Exynos 3250, cadencé à 1 Ghz et couplé à 512 Mo de RAM, sans oublier 4 Go d’espace de stockage. La montre est évidemment fourni avec un socle de recharge, doté d’un système à induction. Pas de port USB donc sur la montre, ni même la moindre connectique, il suffit de poser la montre sur son socle pour lancer la recharge. Groovy !

Samsung-Gear-S2-Side
La montre, sur son socle à induction. A noter la présence sur le côté de deux petits boutons de contrôle.
Samsung-Gear-S2-Heart-Sensor
A l’arrière de la montre, on retrouve le capteur cardiaque, mais pas le moindre connecteur, recharge à induction oblige.

Une fois mise en route, la Samsung Gear S2 demande évidemment à être appairée à un smartphone Android, équipé de l’application Gear. L’appairage s’effectue en quelques secondes seulement, via Bluetooth, et on peut très vite démarrer les réglages de sa montre fraîchement acquise. Une configuration qui pourra s’effectuer depuis le smartphone bien sûr, mais également depuis la montre elle-même, cette dernière affichant un peu plus d’autonomie qu’Android Wear à ce niveau. Ainsi, outre le changement de cadran, on pourra également placer, supprimer ou déplacer n’importe quelle application à l’écran, pour créer l’interface qui nous correspond. Idem en ce qui concerne les cadrans, ces derniers peuvent être ajoutés, supprimés ou même modifiés directement depuis la montre. On peut également composer un numéro de téléphone ou encore taper un SMS via la montre. Certes, la petitesse de l’ensemble complique grandement la tâche, mais la fonction est bien là.

Samsung-Gear-S2-SMS
Taper un SMS avec la Samsung Gear S2 relève du miracle, mais c’est possible !
Samsung-Gear-S2-Phone
Composer un numéro de téléphone sur la Samsung Gear S2 relève du miracle, mais c’est possible aussi !

Evidemment, la montre dispose d’une dalle tactile, et l’utilisateur peut lancer les applications ou les faire défiler à la force du doigt, mais on peut aussi profiter de la fameuse bague rotative, véritable atout de cette Gear S2. En effet, cette dernière peut être tournée dans un sens, comme dans l’autre, pour sélectionner les applications qui seront disséminées sous forme de bulles tout autour de l’écran. Son utilisation ne s’arrête pas là, puisque la bague permet également de zoomer/dézoomer au sein de Nokia Here Maps qui est intégré au système, ou encore de faire défiler les photos que l’on enverra en toute simplicité depuis son smartphone à sa smartwatch. L’utilisation de cette Gear S2 n’a rien de complexe en soi, mais elle nécessite malgré tout un léger temps d’adaptation.

Samsung-Gear-App-Settings
Samsung-Gear-App-Find
Samsung-Gear-App
Samsung-Gear-App-Faces

Dans la vie de tous les jours, la montre se fait rapidement oublier au poignet, et même s’il arrive parfois que cette dernière s’illumine sans raison (à cause du mouvement du poignet), c’est sans sourciller qu’elle affichera l’heure à son porteur dès que ce dernier fera pivoter son poignet en direction de ses yeux. Un affichage particulièrement lumineux et précis d’ailleurs, qui offre une lisibilité impeccable même en plein soleil. Bien sûr, les notifications (SMS, appels manqués…) s’affichent directement dans un espace dédié sur la montre, et cette dernière se charge même de vous inciter à « bouger » si elle détecte une trop longue période d’inactivité.

Samsung-Gear-S2-Quick-Setup

Samsung-Gear-S2-Here-Maps

Côté autonomie, pas de mauvaise surprise, au contraire, la montre tient parfaitement trois bonnes journées d’utilisation, à condition bien sûr de ne pas pousser la luminosité à fond et de ne pas jouer avec la bague rotative en permanence. L’application Gear (sur smartphone) est elle aussi très bien pensée, et surtout très simple d’utilisation, contrairement à un Android Wear toujours aussi peu intuitif. Un capteur cardiaque est également de la partie, et permettra notamment de s’intégrer à un cadran pour informer le propriétaire de ses pulsations. Enfin, il est important de souligner qu’à l’heure où sont écrites ces délicieuses lignes, la Samsung Gear S2 n’est pas compatible avec l’iPhone. Samsung devrait toutefois très prochainement remédier à ce « défaut ».

Notre avis

9.0
Avec cette Gear S2, Samsung signe (de loin) sa meilleure smartwatch et parvient même à supplanter Android Wear sur de nombreux domaines essentiels. Esthétiquement, la montre s'avère discrète et très élégante, et ceux qui souhaitaient se faire offrir/ou offrir une montre connectée à Noël feraient bien d'y jeter un oeil. Bluffant, tout simplement.
23 Avis d'utilisateur
Utilisation 9.5
Design 9.0
Interface 9.0
Autonomie 8.5

Commentaires