Accueil»Autos»Essai nouveau Fiat 124 Spider sur la côte Basque

Essai nouveau Fiat 124 Spider sur la côte Basque

Le retour d’une icône

C’est à l’occasion de sa récente mise en production début juin, que Fiat a convié l’équipe #THM sur la côte Basque pour découvrir la toute nouvelle version du 124 Spider. Un modèle qui n’est d’ailleurs pas étranger à la marque, ni à son public, puisqu’il s’agit de la remise au goût du jour de l’emblématique 124 Spider produite à plus de 200.000 exemplaires, de 1966 à 1985. Fort de ce succès, il paraît donc totalement justifié pour Fiat, qui partage sa plateforme de production avec une certaine Mazda MX-5, de s’appuyer sur sa renommée afin de proposer un coupé sur un marché de niche, mais concurrentiel.

fiat-124-spider-hossegor-port-cap-breton

Essais pluvieux

Comme le dit l’adage : mariage pluvieux, mariage heureux. On aurait clairement préféré que la météo soit plus clémente à l’occasion de cet essai, l’arrière pays Basque nous a tout de même réservé quelques courbes et routes sinueuses pour découvrir l’unique motorisation 1.4l turbo de 140 ch de cette propulsion. D’ailleurs, Fiat est très clair dans la communication et commercialisation de son coupé : trois niveaux de finitions. La nouvelle Fiat 124 Spider se décline en effet selon les versions : classique, Lusso et Lusso Plus pour des tarifs affichés respectivement à 25.990€, 27.990€ et 29.990€. Options comprises dans chaque finition. Une gamme restreinte certes, mais adaptée à son marché (niche) et à un public qui pour le coup ne se sentira pas lésé lors de l’achat. Pour parler de ce dernier, Fiat à l’occasion de sa conférence de presse nous a dressé le profil type de l’acheteur : majoritairement composé d’hommes (55%), il s’identifie à un certain Jude Law dont les golfes clairs et la chute de cheveux n’ont clairement pas peur du style décapoté !

Braquage à l’italienne !

Pour le design de leur véhicule, les équipes de Fiat ont opté sur des valeurs sûres : la carrosserie tire ainsi ses lignes du 124 Spider de 1966 et greffe ici et là, les dernières nouveautés de la marque. Parmi celles-ci, nous retrouvons des optiques arrières et une face avant non loin du dernier restyling en date de l’autre succès de Fiat : la 500. Si elle partage la plateforme de la Mazda MX-5, l’aspect extérieur de cette 124 Spider lui est totalement différent abandonnant le style ninja/manga de la japonaise pour un style italien affirmé. D’ailleurs l’arrière du coupé n’est pas sans nous rappeler un certain Maserati. En résulte un style néo rétro qui n’est clairement pas passé inaperçu à l’occasion de nos balades sur la côté Basque. Un retour aux sources pour Fiat qui s’assume aussi dans le choix de sa capote : totalement escamotable manuellement. Cruellement simple et en seulement quelques secondes, ceci afin d’optimiser le poids du véhicule et procurer un rapport poids/puissance plus intéressant.

fiat-124-spider-back

fiat-124-spider-feux-recul

fiat-124-spider-optiques-avant

Comportement routier

Et c’est justement de ce rapport poids/puissance dont il est question maintenant. Contrairement à sa cousine Mazda MX-5, la nouvelle Fiat 124 Spider est équipée d’un moteur turbo compressé 1.4l multiair qui développe une puissance totale de 140 ch. Dans la pratique, ce dernier se révèle efficace sur route mais peine dans les reprises à bas régime et notamment en ville. À faible vitesse, on a tendance à ressentir la lourdeur du véhicule dans la direction. Rien de bien affolant toutefois rassurez-vous, les balades restent un vrai plaisir. Cela tombe bien car c’est exactement ce que Fiat a annoncé : un véhicule confort. D’ailleurs, l’assise très basse aurait pu nous faire peur mais c’était sans compter sur le travail effectué sur la suspension résolument plus souple qu’une sportive et qui empêche la restitution des imperfections de la route une fois à bord. Grâce à sa légèreté et sa puissance, vous n’aurez aucune crainte à effectuer des dépassements. Les relances sont bonnes et même si ce n’est clairement pas l’objectif de la voiture, on se sent rassuré sur le fait d’enfoncer la pédale pour dépasser en toute tranquillité. Si un modèle automatique est bien prévu pour 2017, la boite manuelle dispose d’un levier de vitesse à débattement court. Agréable sur route, un peu moins en ville. Côté consommation, Fiat annonce une moyenne de 6,4l/100km. Durant notre essai qui comportait des routes de campagnes mais également de la ville, nous étions autour des 10l/100km pour une conduite tantôt sportive (sollicitation des hauts régimes) et une conduite plutôt balade.

fiat-124-spider-multiair-turbo-moteur

Habitacle

Notre tour du véhicule se termine par l’habitacle. Ici pas de grosses surprises, en dehors du volant les éléments sont identiques avec la Mazda MX-5. Plusieurs finitions pour le tableau de bord et sièges sont disponibles, mais on préférera clairement le ton Cuir Tabac accessible dès le niveau Lusso et Lusso Plus de cette Fiat 124 Spider. Côté rangement, il n’y a pas foule puisqu’ils sont au nombre de trois. Si ce n’est pas l’objectif de ce type de véhicule, on aurait tout de même préféré avoir une boite à gant plus pratique. Ici, il s’agit d’un compartiment situé entre les sièges, pas vraiment accessible lorsque l’on conduit. Le coffre dispose d’un volume de 140l. Suffisant pour y glisser une valise et un sac. Au chapitre des améliorations, on aurait aimé également pouvoir disposer une poignée à l’intérieur du coffre afin de le fermer. Ici, tout comme sur la Fiat 500 C, il faudra soit y aller à même la main sur la carrosserie (bonjour traces de doigts et micro rayures) ou bien attraper le cochet de fermeture avec un doigt.

fiat-124-spider-tabac-dashboard

Je suis rital et je le reste !

S’offrir un coupé cabriolet est devenu compliqué. Avec un segment qui s’est dépeuplé ces dernières années, la nouvelle Fiat 124 Spider donne l’opportunité aux jeunes couples mais aussi aux plus vieux et à moindre coût de profiter de belles balades. Plus authentique que la Mazda MX-5, Fiat joue clairement ici la carte de l’émotion en renvoyant l’image de l’époque des spiders italiens. Et c’est tant mieux ! Malgré quelques petites imperfections, il n’en reste pas moins un véhicule accessible, confortable et offrant des prestations de qualité pour peu que l’on souhaite profiter de balades le long de la côte, le tout avec des regards qui confortent monsieur dans l’achat de la voiture pour séduire madame. Vous voilà prévenus. Décidément chez Fiat, ce sont dans les vieux pots que l’on fait les meilleurs confitures ! Du coup, désormais : Anch’io, mi chiamo 124 Spider !

fiat-124-spider-hossegor-plage
fiat-124-spider-front
fiat-124-spider-side
fiat-124-spider-front-2

Notre avis concernant le Fiat 124 Spider

Dans la catégorie coupé cabriolet, Fiat remet au gout du jour avec brio son emblématique 124 Spider. Partageant la même plateforme que la Mazda MX-5, l’auto de Fiat se veut moins sportive en terme de prestation et de look pour un côté plus authentique. Le nouveau 124 Spider est clairement une bonne surprise de cette année et qui reste accessible en terme de budget. « Un ritorno alla grande » comme on dit.