Accueil»Jeux vidéo»Nintendo Switch : vers la fin des légendaires notices de jeu vidéo ?

Nintendo Switch : vers la fin des légendaires notices de jeu vidéo ?

#JaiMalAMaNotice

C’est un fait, chaque collectionneur de jeu vidéo digne de ce nom s’attelle autant que possible à mettre la main sur les titres dits « complets », soit ceux dotés de la boite d’origine, de la cartouche/CD de jeu et de la sacro-sainte notice. En effet, un Megaman X SNES, un Zelda : Majora’s Mask N64 ou un Metal Gear Solide GB Color en état « CIB » (pour Complete in Box ou Cartridge Instruction Box, c’est selon) fera non seulement une bien meilleure impression dans la collection, mais vaut également autrement plus cher que la cartouche seule (également appelé « jeu en loose »).

Toutefois, après les versions de démonstrations, ce sont vraisemblablement les notices de jeu qui semblent vouées à disparaitre dans les prochains mois. Attention, par « notice », nous évoquons bel et bien le manuel d’instruction du jeu, celui qui permet d’en découvrir davantage sur l’histoire, les contrôles, parfois les personnages ou même les premières astuces à connaitre, et non pas ce petit feuillet qui propose un DLC à télécharger ou qui avertit l’utilisateur des risques liés à l’utilisation du logiciel. Un constat qui frappe Microsoft et Sony depuis quelques mois/années déjà, mais qui semble également être d’actualité du côté de chez Nintendo, pourtant fidèle parmi les fidèles des « traditions » du jeu vidéo.

Ainsi, avec l’arrivée de la toute nouvelle Nintendo Switch, le géant japonais a inauguré un tout nouveau format, non pas en ce qui concerne la cartouche de jeu, mais plutôt son packaging. Si certains fantasmaient déjà d’un retour de la boite carton, chaque jeu Switch est finalement livré dans un petit boitier plastique particulièrement fin, qui contient un petit support pour la cartouche…. et c’est tout. En effet, cela ne vous aura sûrement pas échappé, mais les jeux Nintendo Switch ne disposent d’aucune notice physique, celle que, adolescent boutonneux ou grassouillet (voire les deux parfois), on feuilletait avec curiosité et émerveillement dans la voiture qui nous ramenait à la maison, cette notice Super Nintendo, Mega Drive, NES ou Nintendo 64 que l’on humait même parfois pour les plus vicelards (oui oui, véridique). Ainsi, certaines notices étaient d’une beauté assez stupéfiante, en plus de permettre au joueur de se plonger dans l’ambiance du jeu fraîchement acquis, avant même de d’enclencher la cartouche ou le CD de jeu dans sa machine.

En couleurs ou en noir et blanc, la notice de jeu vidéo reste pour beaucoup de joueur un élément primordial. A gauche la notice en couleurs de Majora’s Mask N64, à droite, la notice en noir et blanc de Zelda : A Link to the Past sur GameBoy Advance.

Ouvrez par exemple le boitier de The Legend of Zelda : Breath of the Wild, vous n’y trouverez aucune notice. Idem du côté de 1,2 Switch, de Super Bomberman R ou même de Just Dance 2017. Au mieux, on bénéficie d’une petite affiche publicitaire, mais dans la majorité des cas, c’est le néant complet. En ce qui concerne Super Bomberman R, l’intérieur de la jaquette est transformée en tuto de démarrage, pour indiquer les contrôles basiques du jeu. Une initiative louable, mais qui ne remplace pas une vraie bonne notice…

Pas de notice dans Super Bomberman R sur Switch, mais un petit tuto pour découvrir les bases du gameplay.

(Image : Kotaku)

Du côté de chez 1,2 Switch, c’est le néant complet

(Image : Kotaku)

On se rappelle en effet de cette époque bénie où certaines notices presque dignes d’un mini-roman, si bien que l’on prenait un plaisir fou à découvrir les informations parfois très utiles fournies par le développeur, voire parfois quelques artworks, ou même un petit mot de remerciement de la part de l’équipe de développement, en plus de découvrir les contrôles principaux. Sur la Wii U, Nintendo avait déjà partiellement supprimé ses notices physiques, et il fallait bien souvent s’en remettre à une notice digitale, au sein même du jeu.

Pas de notice non plus dans le dernier Zelda : Breath of the Wild sur Switch, simplement un feuillet d’avertissement sur l’épilepsie

Sur Switch, cette même notice au format digital n’est pas présente pour tous les jeux, et elle est absente par exemple du dernier Zelda : Breath of the Wild. Idem en ce qui concerne 1,2 Switch, même si dans ce cas précis, le jeu lui-même est finalement un tutoriel géant. Même constat avec Shovel Knight, qui ne dispose pas de la moindre notice digitale. Pour David d’Angelo, de chez Yacht Club Games : « Il est possible que nous ajoutions une notice à l’avenir, mais nous avons préféré nous concentrer sur le jeu, afin qu’il soit prêt pour le jour J. » Ce dernier confirme également à Kotaku que Nintendo n’impose pas aux développeurs de proposer une quelconque notice, et ces derniers sont donc libres d’agrémenter leur jeu avec un manuel d’instructions s’ils le désirent.

Reste à savoir maintenant si les jeux Nintendo Switch sont voués à ne jamais être fournis avec la moindre notice, mais il semblerait que cet aspect, autrefois indispensable à tout jeu qui se respecte, soit désormais constamment laissé à l’appréciation du développeur. Peut-être que Nintendo, comme beaucoup d’autres éditeurs, estime que la sacro-sainte notice de jeu vidéo n’est plus aussi nécessaire qu’auparavant pour profiter du jeu vidéo d’aujourd’hui. Mario Kart 8 Deluxe aura-t-il droit à une notice ? Réponse fin avril.