Accueil»Autos»Opel Insignia Sports Tourer : le plein d’images et de détails

Opel Insignia Sports Tourer : le plein d’images et de détails

Le Break familial sportif signé Opel

A un petit mois maintenant de l’ouverture du Salon de Genève, Opel officialise sa toute nouvelle Insignia Sports Tourer, soit la deuxième de sa génération. Une nouvelle génération qui se veut plus légère, puisqu’elle gagne jusqu’à 200 kg par rapport à sa devancière – selon la motorisation et l’équipement. Ce gain a été essentiellement obtenu par l’utilisation de matériaux légers et d’une efficace rationalisation. Selon le constructeur, la qualité de comportement progresse sensiblement et se ressent parfaitement grâce à une hauteur d’assise du conducteur plus faible : « jamais encore un grand break de Rüsselsheim n’avait affiché tant de vivacité » nous promet-on.

Opel Insignia Sports Tourer

Evidemment, cette déclinaison Tourer reprend les mêmes équipements que ceux présents sur la berline Grand Sport, avec notamment la nouvelle génération de l’éclairage adaptatif matriciel Opel IntelliLux LED, encore plus réactif et plus précis qu’auparavant. Des équipements comme l’aide au maintien dans la voie, avec correction automatique de trajectoire, augmentent encore la sécurité. En outre, la nouvelle Insignia est la première Opel disposant d’un capot actif. En cas de choc, le capot se soulève en quelques millisecondes pour augmenter l’espace avec le moteur, ce qui améliore considérablement la protection des piétons.

A bord,  les sièges ergonomiques proposés en série dès le niveau Elite disposent des fonctions massage, ventilation et mémoire pour rendre la conduite encore plus confortable. En outre, les deux sièges arrière des places latérales sont chauffants – tout comme le pare-brise. Le vaste toit vitré panoramique ouvre le champ de vision vers le ciel. De son côté, le hayon de la nouvelle Insignia Sports Tourer peut être ouvert et fermé d’un simple balayage du pied sous l’arrière du bouclier.

Opel Insignia Sports Tourer

Au niveau des aides à la conduite, l’Opel Insignia Sports Tourer proposera également un affichage tête haute, une vision à 360° (composée de quatre caméras sur chaque côté pour faciliter le stationnement), un régulateur de vitesse adaptatif, d’un radar de recul…

Côté conduite, Opel promet un nouveau système de transmission intégrale intelligent à vecteur de couple, le plus sophistiqué de sa catégorie. Dans le système de transmission intégrale, deux embrayages multidisques à pilotage électrique remplacent le classique différentiel de l’essieu arrière, offrant une distribution du couple beaucoup plus précise à chacune des roues même si la route est recouverte de gravillons, de pluie, de verglas ou de neige. En courbe, un couple supplémentaire est appliqué à la roue arrière opposée. Ainsi le sous-virage est notablement réduit et l’inscription en virage est plus précise. Le système réagit en une fraction de seconde lorsque l’accélérateur est enfoncé, de manière à ce que la voiture reste plus stable et plus facile à diriger dans toutes les situations.

Opel Insignia Sports Tourer

De son côté, le châssis FlexRide, encore amélioré, est l’outil fondamental permettant d’offrir un comportement toujours adapté au mieux à la situation rencontrée. Le FlexRide modifie les lois d’amortissement, la réponse de la direction et de l’accélérateur, les seuils de changements de rapports (avec la boîte automatique) en se fondant sur le choix des modes « Standard », « Sport » ou « Tour » fait par le conducteur.

Opel Insignia Sports Tourer
Opel Insignia Sports Tourer

Dès l’ouverture des carnets de commandes, l’Insignia Sports Tourer sera disponible avec une vaste gamme de moteurs essence et Diesel suralimentés ainsi que des transmissions de toute dernière génération, dont la boîte automatique à huit rapports à faibles frictions.