Accueil»Lifestyle»Le Bitcoin en 2020 : ça vaut quoi ?

Le Bitcoin en 2020 : ça vaut quoi ?

Les cryptomonnaies sont au cœur de l’actualité économique ces derniers jours. L’annonce faite le 22 juillet par le régulateur américain OCC autorise désormais les banques américaines à détenir des actifs numériques (cryptomonnaies) pour leurs clients. Cette annonce pourrait marquer un tournant majeur dans le futur du Bitcoin après une première décennie agitée.

Bitcoin
Photo by André François McKenzie / Unsplash.com

11 ans de Bitcoin… déjà !

Détesté, adoré et même ignoré, le bitcoin reste l’une des innovations les plus prometteuses de la dernière décennie, selon cet article du Betway Online Casino.

De 2009 à 2010 : les premiers pas du Bitcoin

Lancé en 2009, le Bitcoin est à ses débuts simplement utilisé pour effectuer des transactions privées. En 2010, la création de la première plateforme d’échange Bitcoin Market a permis à la cryptomonnaie d’attirer plusieurs investisseurs. La même année, le premier paiement en Bitcoin pour l’achat d’un bien réel (deux pizzas) a été effectué, marquant ainsi une étape importante dans la démocratisation de la cryptomonnaie. Le Bitcoin connaîtra son premier piratage en août 2010, mais celui-ci sera très rapidement repéré et contrôlé par les développeurs.

De 2011 à 2015 : le développement du marché des cryptomonnaies

En 2011, les nombreux avantages des cryptomonnaies (rapidité, sécurité et anonymat) attire l’intérêt de beaucoup plus d’entreprises et d’investisseurs.  De nouvelles cryptomonnaies apparaissent sur le marché telles qu’Ethereum et Ripple créant de la concurrence pour le pionnier. En février 2015, plus de 100 000 commerces proposent le paiement en Bitcoin. Bien qu’il s’agisse – pour la plupart – de petits commerces, le Bitcoin se démocratise lentement auprès des plus grandes enseignes. Il est alors possible de payer directement avec le Bitcoin pour acheter une voiture Tesla ou une carte cadeau sur Amazon. Les détenteurs de Bitcoin peuvent également approvisionner un portefeuille électronique comme l’e-wallet Neteller.

2017 : Le krach après l’apogée

La monnaie atteint son record de valeur de 19 783,06 dollars en décembre 2017. Cependant, elle chutera d’un tiers, 24 heures à peine après avoir atteint son record. En 2018, le Bitcoin s’effondre. La cryptomonnaie a cependant progressé chaque jour depuis, pour atteindre une valeur de 9 618 dollars au 23 juillet 2020.

Le Bitcoin n’a pas fini de parler de lui en 2020

En mai, les « mineurs » en charge de créer des Bitcoins ont vu leur rémunération divisée par deux (12,5 à 6,25 BTC) dans le but de limiter l’offre sur le marché. La demande quant à elle, continue de grandir ce qui devrait permettre au Bitcoin d’entamer une nouvelle hausse et pourquoi pas d’atteindre de nouveaux records.

Le marché des cryptomonnaies fait également parler de lui cette année. Toujours dans l’attente de la Libra développée par Facebook, Mastercard a signé, lundi 20 juillet, un accord avec Wirex (portefeuille de devises numériques) lui permettant d’offrir des cartes de paiement grâce à son réseau. Visa, qui soutient également Wirex, dispose aussi d’un partenariat avec Coinbase (plateforme d’échange de cryptomonnaies).

On ne peut encore pas dire que le Bitcoin va remplacer l’argent réel. Il semblerait cependant que l’argent liquide, lui, serait voué à disparaître. C’est ce que peut nous démontrer la fin de la production des billets de 500 euros et le développement des plateformes de paiement en ligne telles que PayPal et son offre du paiement en 4 fois et les paiements par téléphone grâce à l’application Apple Pay.

Le Bitcoin ne domine pas encore l’économie mondiale. Cependant, il est certain qu’avec une technologie telle que la blockchain et une part de marché de la cryptographie de pas moins de 63%, le Bitcoin est bien établi pour durer.