Accueil»Jeux vidéo»Test Bloodstained Curse of the Moon, le Castlevania (2D) de la Nintendo Switch !

Test Bloodstained Curse of the Moon, le Castlevania (2D) de la Nintendo Switch !

Un nouveau Castlevania (époque NES) sur Nintendo Switch !

Alors que les backers du projet Bloodstained attendent un certain Ritual of the Night, IntiCreates a récemment annoncé un autre projet, baptisé Curse of the Moon. Un opus pensé comme un projet old-school, tout droit tiré de l’ère 8 bits, avec une inspiration Castlevania forcément palpable quand on connait le staff à l’oeuvre sur Bloodstained. Un opus d’ores et déjà disponible en téléchargement (au prix de 9,99 euros) et que l’on a pu tester sur Nintendo Switch.

Bloodstained test review switch

Côté synopsis, ce Bloodstained : Curse of the Moon propose au joueur d’incarner Zangetsu, un tueur de démons qui se lance à la poursuite d’une puissante créature, tapie dans un sombre château. En chemin, Zangetsu va faire la rencontre de trois autres personnages, qui vont rejoindre sa cause. Evidemment, dès les premières secondes de jeu, l’hommage à Castlevania sur NES se fait sentir, et ce n’est pas pour nous déplaire, tant graphiquement qu’au niveau de la bande-son.

En effet, difficile de ne pas voir la filiation entre ce Bloodstained : Curse of the Moon et Castlevania sur NES, avec une très forte similitude avec le troisième opus, Dracula’s Curse. En effet, comme dit plus haut, dans ce Curse of the Moon, il est possible de switcher à la volée entre les différents personnages jouables, avec les touches L et R. Ce changement de personnage (en temps réel) permettra évidemment d’accéder à un panel de caractéristiques spécifiques, qui permettront notamment d’accéder à des endroits jusqu’alors inaccessibles dans le niveau. Attention toutefois à bien garder chaque personnage en vie durant tout le niveau, sous peine de manquer quelques bonus.

Bloodstained test review switch

A ce sujet, outre le personnage principal, Zangetsu donc, on pourra recruter une jeune chasseuse (Miriam) armée d’un fouet (tiens donc !) qui saute un peu plus haut que la moyenne et qui peut effectuer des glissades, un magicien (Alfred) et une créature de la nuit (Gebel), qui peut se transformer en chauve-souris. Comme dans un Castlevania, on dispose d’une jauge de magie qui permet d’utiliser les armes secondaires, une jauge commune à tous les personnages, contrairement à la jauge de vie. Divers items disséminés dans les niveaux permettent d’ailleurs de gonfler certaines statistiques, avec en prime des armes secondaires propres à chaque personnage.

Bloodstained test review switch

Côté construction, Bloodstained : Curse of the Moon s’inspire de qui vous savez, et on enchaînera ainsi les niveaux (un peu moins d’une dizaine au total), chacun ponctué par un boss, souvent très réussi d’ailleurs. Il sera possible d’utiliser le fameux Curse of the Moon pour revenir en arrière si on le souhaite, et revisiter un niveau déjà parcouru, en utilisant les aptitudes d’un personnage recruté peu après. Sympa. Esthétiquement, le jeu est un pur hommage à Castlevania époque 8 bits, sans les ralentissements d’époque et les quelques « bugs » et autres soucis d’ergonomie qui pouvaient faire rager. Pas d’inquiétude, il arrivera quand même de se faire toucher par une chauve-souris, et de tomber misérablement dans le trou situé à côté, comme à l’époque. Ouf !

Bloodstained test review switch

Un Bloodstained : Curse of the Moon qui joue clairement sur la nostalgie donc, mais qui parvient malgré tout à proposer quelques bonnes idées, si bien que l’on a franchement du mal à lâcher la manette une fois le jeu lancé. Pour faire simple, de notre côté, nous avons terminé le jeu en une traite, en difficulté normale. Un run qui a nécessité environ 1 heure 30, le jeu n’offrant pas un challenge insurmontable pour peu que l’on soit un peu familier avec le genre 2D. Bloodstained : Curse of the Moon est un bon cran (voire deux) en dessous d’un Castlevania NES en ce qui concerne la difficulté. Une durée de vie un peu maigre donc, mais heureusement, le jeu propose plusieurs fins et quelques subtilités pour relancer l’intérêt une fois l’aventure bouclée. Sympa.

Bref, vous l’aurez compris, ce Bloodstained : Curse of the Moon ne nous a clairement pas déçus, et les fans de la grande époque (NES/SNES) de Castlevania seront sans doute ravis de découvrir ce titre, qui frôle parfois le plagiat tant la ressemblance est frappante (y compris au niveau de l’écran titre). Un titre que l’on vous recommande chaudement si vous aimez les trips un peu nostalgiques. A noter que le jeu est également disponible sur PS4, PS Vita et PC, et bientôt sur Xbox One et 3DS. Aucune raison de passer à côté donc !

Notre avis

8.0
Bloodstained : Curse of the Moon joue, comme d'autres, sur la fibre nostalgique, mais l'hommage à Castlevania III est ici magnifiquement rendu, à tel point que certains y trouveront ici le digne successeur de la trilogie originale sur NES, LE fameux "nouveau Castlevania 2D" que l'on attendait tant. On regrettera simplement une difficulté un peu timide et une durée de vie assez courte, mais quel pied de pouvoir prendre part à ce trip délicieusement rétro, aux vrais airs de Dracula's Curse.
24 Avis d'utilisateur
Notre Avis 8.0

Les plus

Un digne successeur de Castlevania III : Dracula's Curse. La patte graphique 8 bits (moderne). La bande-son. La complémentarité entre les quatre héros. Pas mal de bonus cachés. Les combats de boss. Un plaisir de jeu immédiat, de la première à la dernière seconde.

Les moins

Un peu trop facile globalement. Un peu trop court aussi.

Commentaires