Accueil»High-Tech»Sébastien Loeb Racing Xperience : l’attraction en VR5D du Futuroscope

Sébastien Loeb Racing Xperience : l’attraction en VR5D du Futuroscope

Une Xpérience en VR5D au Futuroscope, avec Sébastien Loeb

Le célèbre Futuroscope n’est pas peu fier d’annoncer aujourd’hui sa nouvelle Sébastien Loeb Racing Xperience en VR5D, fruit de 3 années de recherche et de développement. Le cocktail technologique de pointe que le Futuroscope a mis au point dans cette attraction promet une expérience hautement immersive et interactive puisqu’elle propose à ses visiteurs d’accomplir un rêve : être copilote de Sébastien Loeb et ressentir les mêmes sensations que lui au volant d’une voiture de rallycross.

Futuroscope Sebastien Loeb VR5D

« Animé par la passion de son métier et l’envie de transmettre de la manière la plus réaliste possible ce qu’il ressent au volant, Sébastien Loeb a supervisé toutes les étapes de la réalisation de cette attraction » précise le groupe. Pour le Futuroscope, cette nouvelle attraction se veut le meilleur simulateur électrodynamique Ellip6 articulé sur 6 axes, fonctionnant avec un HTC Vive et supervisé par Sébastien Loeb en personne. On nous promet également des images réelles 6K (6560 X 3102 pixels) et en 360° réalisées et produites par FrayMédia, ainsi que 5 effets sensoriels et de haute technologie.

Futuroscope Sebastien Loeb VR5D

Concrètement, dans une salle (de 350 m2) équipée de 108 simulateurs de dernière génération, chaque visiteur prend place à bord d’un siège baquet dynamique avant de s’équiper d’un casque de réalité virtuelle. Aussitôt immergé dans la voiture de Sébastien Loeb grâce aux images réelles en 6K 360°, le voilà lancé à 180 km/heure dans une course contre la montre semée d’embûches sur les routes sinueuses de la région Grand Est.

Futuroscope Sebastien Loeb VR5D

Des effets sensoriels embarqués et en salle amplifient l’immersion du copilote dans cette course folle : le vent souffle sur son visage, des odeurs lui chatouillent l’odorat, des branchages l’effleurent, le tout au cœur d’un son spatialisé pour envelopper le visiteur dans son environnement virtuel. L’expérience offre une durée globale d’une vingtaine de minutes, et a nécessité un budget total de 6,5 millions d’euros. « Au-delà d’une expérience émotionnelle unique et des sensations grisantes, Sébastien Loeb Racing Xperience ouvre une nouvelle voie dans le domaine de la réalité virtuelle, présentée ici à un stade avancé sur la ligne de son évolution« . Démarrage des moteurs prévu au mois d’avril.

Commentaires