Accueil»Avis»Test Bookeen Nolim : la liseuse meilleure qu’un livre ?

Test Bookeen Nolim : la liseuse meilleure qu’un livre ?

Nolim, la liseuse tout-en-un, par Bookeen

Le français Bookeen propose depuis quelques jours dans les boutiques Carrefour, sa nouvelle liseuse Nolim. Une liseuse assez particulière, puisque cette dernière dispose d’un design spécialement étudié pour rappeler les sensations d’un authentique livre papier. Pour cela, Bookeen a décidé d’intégrer directement la couverture dans un tout-en-un élégant et pratique. De cette manière, comme on commence sa lecture en ouvrant un roman, la liseuse Nolim s’allume et s’éteint en soulevant sa couverture.

Livrée dans un packaging ayant lui aussi l’apparence d’un authentique (ancien) livre (épais), la Bookeen Nolim s’avère très compact, et on ne peut qu’être surpris du design choisi par les concepteurs, notamment en ce qui concerne son habillage silicone. Choisi pour faire de la liseuse Nolim un véritable objet du quotidien, robuste et facilement transportable, il permet certes de deviner un produit à l’épreuve du quotidien, qui se glisse sans risque dans un sac à main par exemple, mais cela se fait également un peu au détriment du visuel, comparé par exemple à une Kobo Glo HD pour ne citer qu’elle.

Néanmoins, malgré un look qui manque un peu de « premium » à nos yeux, cette Bookeen Nolim est plutôt bien conçue, malgré un revêtement silicone pas désagréable à l’oeil, mais qui ne s’avère pas forcément hyper agréable au toucher. Fonctionnant comme un livre, la Nolim intègre donc de série une couverture de protection, que l’on pourra rabattre à l’arrière via un système magnétique. Cela permet non seulement de disposer, de série, d’une liseuse parfaitement protégée, mais on peut également profiter d’une mise sous/hors tension automatique, en fonction de la couverture. Il suffit ainsi de fermer la liseuse pour passer en mode veille, et de la rouvrir pour la rallumer, et revenir à la page que l’on avait laissée. Pratique.

La nouvelle Nolim se pare d’un écran e-ink de 6″ de diagonale, affichant une résolution de 1024 x 758 pixels. Elle intègre également une mémoire interne de 8 Go, sans oublier un module WiFi pour parcourir la bibliothèque virtuelle et télécharger plusieurs milliers d’ouvrages. Pour la recharge, on dispose au bas de la liseuse d’un port microUSB. A ce sujet, il conviendra de bien conserver le câble de recharge fourni, car le revêtement silicone étant assez épais, il faut un connecteur relativement long pour que le contact se fasse correctement.

Du fait de l’épaisseur de la coque en silicone, le connecteur USB est un peu difficile d’accès. Par exemple, si le câble fourni (en blanc ci-dessus) est évidemment compatible, le câble noir (à gauche donc), doté d’un connecteur légèrement plus court, ne permet pas de rentrer correctement dans la prise.

L’écran de la Bookeen Nolim est évidemment tactile, et on peut ainsi naviguer dans les menus, et bien sûr tourner les pages de ses romans favoris en appuyant de part et d’autre de l’écran. Toutefois, la liseuse se pare également de boutons de contrôle, avec d’un côté deux boutons pour tourner les pages dans un sens comme dans l’autre, un bouton Menu, pour accéder à diverses options, et de l’autre, un bouton pour activer/désactiver le rétroéclairage.

Via le bouton de gauche, on peut activer et désactiver le rétroéclairage. Pour régler son intensité, il faudra passer par la case Réglages.

A l’usage, la Nolim signée Bookeen s’avère plutôt convaincante, avec la possibilité d’accéder à la majorité des options de personnalisation communes aux liseuses modernes (taille texte, police, marge…). Toutefois, certains risquent d’être un peu surpris par le poids de la liseuse, puisque la Nolim affiche tout de même 350 grammes sur la balance. Cela reste assez léger dans l’absolu, mais cela représente tout de même le double d’une Kobo Glo HD, ce qui peut finir par peser, notamment dans le cadre d’une lecture à une main, ce qui est souvent le cas. On regrette également l’absence de quelques options, comme un raccourci direct vers l’intensité du rétro-éclairage, ou encore un écran tactile qui semble un brin capricieux par moment, mais globalement, l’expérience de lecture procurée par la Nolim est satisfaisante.

Une pression sur la touche centrale pendant la lecture permet d’afficher diverses statistiques, ainsi qu’un panel de fonctions au bas de l’écran.

Côté autonomie, à l’instar de la concurrence, la liseuse Nolim est un modèle du genre, bien loin de votre smartphone ou de votre tablette tactile, puisqu’il est possible ici d’atteindre environ 20 jours d’autonomie avant de songer à la recharge. Cette dernière est d’ailleurs plutôt rapide dans l’ensemble, aucune fausse note à signaler ici. Côté disponibilité, les lecteurs nouvelle génération ont ainsi le choix entre 5 couleurs : vert d’eau, bordeaux, orange, gris anthracite et gris clair. Pour notre modèle de test, c’est un exemplaire vert d’eau qui nous a été fourni, pas forcément le plus sexy de tous, mais cela reste évidemment très subjectif.

Notre avis

7.0
L'offre technologico-culturelle de Bookeen s'étoffe avec l'arrivée en boutiques de cette nouvelle liseuse Nolim. Une liseuse qui mise principalement sur un design assez atypique pour convaincre, avec une couverture intégrée qui tente de rappeler le livre, le vrai. Globalement, le produit est plutôt réussi, même si certains pesteront un peu sur le toucher du silicone, qui donne l'impression parfois d'avoir affaire à une liseuse amphibie (ce qui n'est pas le cas), et pas forcement à un objet très "premium". Notre principal reproche restera tout de même le poids de cette liseuse, à savoir 350 grammes, ce qui sera incontestablement un chouia excessif pour certains/es.
29 Avis d'utilisateur
Notre Avis 7.0

Les plus

Le look atypique. Pas besoin de housse de protection. L'autonomie. Les nombreuses options de personnalisation. La touche Frontlight.

Les moins

Le poids (350 grammes). Le toucher silicone pas forcément très quali... Quelques options manquantes. Le port USB, pas forcément utilisable avec n'importe quel câble.

Commentaires