C’est plus fort que toi ?

Alors que l’on se remet tout juste de l’excellent Super Mario Odyssey voilà que, hasard du calendrier ? son feu concurrent : Sonic fait son retour dans un épisode baptisé Sonic Forces. L’annonce d’un nouveau jeu autour de la licence Sonic, développé par la Sonic Team a de quoi faire peur, tant l’on sait que la mascotte de SEGA n’a malheureusement plus vraiment le vent en poupe ces dernières années. Alors que Mario parvient de nouveau à convaincre les joueurs, quant est-il de Sonic cette année ?

sonic-forces-switch-#1

Je suis Sonic supersonique…

Forcément, nostalgie d’antan, lorsque l’on découvre l’annonce d’un nouvel épisode des aventures de Sonic, on ne peut s’empêcher d’être friand à l’idée d’avoir enfin un jeu qui saura redorer le blason du hérisson. En effet, la licence de SEGA peine à se maintenir ces dernières années. Si l’ère 2D a su marquer l’esprit des joueurs, depuis le passage à la 3D, les épisodes se suivent avec parfois de l’originalité et de la qualité, mais bien souvent de gros ratés…

sonic-forces-#6

Pour autant même si les joueurs ont mal à leur Sonic, sa popularité ne semble pas totalement bafouée. Comme si au fond de nous, on espère un come-back qui saura convaincre tout le monde et surtout remettre le hérisson bleu dans la course au meilleur jeu de plateforme. En témoigne d’ailleurs Sonic Mania, un épisode pour les fans par les fans qui, malgré son style rétro, a su se baser sur des valeurs sures pour rallier les joueurs.

sonic-forces-#5

Partant de ce constat, difficile de comprendre ce qu’il se passe en interne des studios de la Sonic Team. Comme si le développement des jeux autour de la licence Sonic manquait parfois de cohérence, et que malgré des défauts apparents, ces choix se retrouvaient validés et commercialisés. Sonic Forces ne déroge pas à cette règle et même si l’on salue quelques bonnes idées, l’ensemble reste en deçà de ce que nous sommes en droit d’attendre.

Sonic et sa clique contre le reste du monde

Sonic Forces nous inviter à découvrir un avenir sombre de l’univers de Sonic dans lequel le Dr.Eggman a réussi à vaincre et capturer le hérisson bleu. Pour parvenir à ses fins, celui-ci s’est entouré des plus emblématiques antagonistes de la série : Shadow, Chaos, Zavok, Metal Sonic et se paye même le luxe d’afficher une nouvelle tête répondant au nom de Infinite. Un chacal capable de maîtriser les dimensions.

sonic-forces-infinite

Ni une, ni deux, la résistance se met en place et les amis de Sonic se lancent à sa poursuite afin de le faire libérer. Si sur le papier le scénario semble intéressant, dans la pratique le soufflé retombe très vite à cause d’une narration expédiée dans laquelle des cinématiques cheaps se suivent sans réelle saveur. Pire encore, Sonic ne reste emprisonné que l’affaire de quelques niveaux… Dommage.

sonic-forces-#4

Fort heureusement le scénario ne fait pas tout et ce qui compte dans un jeu Sonic c’est aussi son savant mélange entre le gameplay, la richesse des environnements et la rapidité de l’action à l’écran. Ici, Sonic Forces se veut plutôt novateur en proposant la possibilité de créer et incarner un avatar. Ce dernier est personnalisable et a la particularité de pouvoir manier des armes qui lui confèrent des capacités spéciales. Capacités qui permettront tantôt d’éliminer des ennemis, tantôt de revisiter l’ensemble des niveaux souvent rushés, avec pour objectif d’en découvrir tous les raccourcis et subtilités. Sympa !

Un sentiment d’inachevé

Malgré cette nouveauté, le constat est sans appel : Sonic Forces est assez insipide et peine à nous captiver. Pourtant on sent la volonté de bien faire. On retrouve en effet la succession assez astucieuse dans la construction des niveaux de plans 3D et 2D, mais au global la vitesse de jeu ne nous permet pas totalement de comprendre ce qu’il se passe à l’écran. Sensation d’autant plus présente sur Nintendo Switch (ndlr : support sur lequel nous avons testé le titre) en mode docké.

Pire encore, la présence des ennemis bien souvent statiques n’apporte rien que de la frustration dans la progression rapide du joueur. Comme si vitesse et plate-forme ne faisaient pas bon ménage. Il faut dire qu’à l’époque des jeux 2D, l’action n’était pas si illisible et le joueur avait en règle générale suffisamment le temps d’anticiper la progression du hérisson dans le niveau.

Ici, il n’est pas rare de vouloir aller un peu trop vite et louper cette fameuse roue de plateformes indispensable pour atteindre l’autre côté… Et lorsque le hérisson s’essaie à des phases de plateformes nécessitant moins de précipitation, l’imprécision des sauts et du gameplay laissent place à de l’énervement… N’ayons pas peur de le dire, ce n’est pas la difficulté du jeu qui provoquera la mort mais plutôt le défaut de maniabilité…

sonic-forces-#2
sonic-forces-#3

Une durée de vie un peu courte…

Si la rejouabilité est belle et bien présente grâce aux différents chemins au sein des niveaux accessibles à l’aide des accessoires de l’avatar, le niveau de difficulté du jeu et le nombre de missions maigre font de Sonic Forces un jeu que l’on fini rapidement. En résulte une aventure qui peine à marquer avec une impression de vite expédié. D’ailleurs, il est même possible d’accomplir certains niveaux à l’aide d’une seule touche. Si l’on aurait aimé que Sonic Forces soit aussi inspiré que Super Mario Odyssey, le résultat s’inscrit malheureusement dans les épisodes que l’on oubliera avec le temps.

Test réalisé à partir d’une version presse sur Nintendo Switch.

Notre avis

6.0
Difficile de ne pas témoigner de notre déception face à ce Sonic Forces. On aurait tellement aimé qu'il puisse fournir un peu de renouveau dans la série et malheureusement malgré quelques originalités, le travail de la Sonic Team reste dans les mêmes travers. Sonic Forces est un épisode qui se boucle trop rapidement et qui ne marquera pas les mémoires.
1 Avis d'utilisateur
NOTRE AVIS 6.0

Les plus

Les plans 2D/3D, Old Sonic, les quelques possibilités de gameplay avec l'avatar

Les moins

L'aspect de l'avatar, une durée de vie trop courte, peu marquant

Commentaires