Accueil»Autos»Essai Seat Arona : nouvelle règle

Essai Seat Arona : nouvelle règle

SeatArona, nouvel acteur

Le SeatArona est le deuxième SUV de la marque espagnole aux côtés du SeatAteca, qui lui a déjà su trouver sa clientèle grâce à ses nombreuses qualités. Ils seront rejoints prochainement par un troisième modèle, le SeatTarraco, qui chapeautera la gamme. Mais aujourd’hui, c’est bien le SeatArona que nous avons entre les mains.SUV urbain basé sur l’Ibiza, l’Arona arrive sur un marché déjà occupé par de nombreux acteurs. Qu’apporte-t-il de plus ? Comment se différencie-t-il ? À qui s’adresse-t-il ?THM Magazine vous dit tout durant cet essai avec le SeatAronaTSI 95 ch Xcellence.

Essai SeatArona : la gueule de l’emploi

Compact, leSeatAronane mesure que 4,14 m, il se situe donc entre un Peugeot 2008 (4,16 m) et un Renault Captur (4,12 m). Dérivé de l’Ibiza, l’Arona en reprend les gênes, mais avec une touche de caractère en plus. Taillé à la serpe, le SeatArona opte pour un style tout en muscle et en agressivité.

Sur la face avant, on retrouve les projecteurs maison triangulaire et une calandre en forme de X du plus bel effet.Le capot avant se veut massif pour davantage de robustesse tandis que le sabot de protection en bas du pare-chocs complète la panoplie de petit baroudeur. Des lignes de caractère parcourent le profil et remontent vers la vitre de custode pour lui donner encore plus de dynamisme. C’est d’ailleurs à cet endroit que l’on retrouve un « X » apposé gage de style uniquement.

La partie arrière du SeatArona est disons, la moins travaillée. Assez simple et efficace dans l’ensemble, seule la protection arrière lui donne un côté moins fade. Mais l’atout ce SeatArona, ce sont ses nombreuses possibilités de personnalisation en jouant sur la couleur de la caisse et celle du toit donnant plus de 20 combinaisons. Le SeatArona par rapport à la concurrence joue à fond la carte du style et de la personnalité. Et pour cause, son objectif est clairement de séduire les jeunes. Rappelons que Seat est la marque la plus achetée par les jeunes avec une moyenne d’âge se situant autour des 43 ans contre 56 pour Renault par exemple.

Essai SeatArona : bienvenue à bord de l’Ibiza

Non, il ne s’agit pas d’une erreur dans le titre de cette partie. En entrant à bord du SeatArona, c’est bien l’univers de l’Ibiza que nous retrouvons et pour cause le mobilier est identique. Par grave en soi me diriez-vous puisque c’est le cas sur le Peugeot 2008 par exemple. Certes, mais là où le SeatArona jouait la carte du style jeune à l’extérieur, l’intérieur tranche par son classicisme. Le fun espagnol s’efface au profit de la rigueur germanique.

Au-delà de ce constat, l’appartenance au groupe Volkswagen n’est pas un mal en soi bien au contraire. La planche de bord du SeatAronaest bien construite et de bonne facture. On retrouve le même soucis du détail que sur l’Ibiza donc et les mêmes plastiques durs. Le point positif, c’est que le mobilier de l’Arona résistera dans le temps et ne se démodera pas. Seul le bandeau de façade peut s’agrémenter de quelques couleurs pour la touche d’originalité.

On retrouve donc une architecture très horizontale et épurée au grand bonheur de l’ergonomie. Le volant, dont la jante est trop fine par ailleurs, fait face aux compteurs d’instrumentation joliment présentés. Le grand écran tactile de 8 pouces regroupe l’ensemble des fonctionnalités d’info-divertissement et réglages de l’Arona. Réactif et fluide, cet écran est un plaisir à manipuler.

Au niveau de l’habitabilité, le SeatArona se montre généreux dans la catégorie. Conducteur et passagers sont bien installés avec de l’espace aux jambes notamment. Les sièges plutôt confortables manquent de maintien sur les longs trajets. À l’arrière, deux adultes voyagent sans aucune difficulté. Le coffre est généreux avec une capacité de 400 litres, c’est respectivement 20 et 40 litres de plus que les Captur et 2008.

En jouant la carte du sérieux et de l’habilité, le SeatArona se montre fonctionnel et saura résister dans le temps d’un point de vue qualité et présentation. Le SeatArona se place donc comme un choix judicieux et en phase pour les jeunes familles.

Essai SeatArona : des équipements modernes

Pour parfaire sa panoplie de SUV moderne et tendance, le SeatAronafait le plein d’équipements technologiques. Notre version d’essai Xcellence, haut de gamme, fait la part belle au confort et à la technologie. On retrouve ainsi de série des aides à la conduite du type freinage automatique d’urgence ou encore le détecteur de fatigue. On profite aussi du régulateur de vitesse adaptatif, de la surveillance d’angles morts ou du démarrage sans clé.

Du côté de la connectivité, le SeatArona intègre un écran tactile de 8 pouces compatible Android Auto et Apple CarPlay et de la navigation à commande vocale. La climatisation devient automatique et bi-zone tandis que l’on retrouve un chargeur de smartphone par induction. Parmi la concurrence, le SeatArona figure comme le SUV le plus équipé de série ou en option.

Essai SeatArona : dynamisme et polyvalence

Déjà séduit par l’essai de la Seat Ibiza, le SeatArona nous a laissé les mêmes sensations à son volant. Agréable et polyvalent, il se montre à l’aise partout. Un peu ferme, le SeatArona se montre plutôt dynamique sur la route où sa direction et son châssis sont précis. Rassurant, il tient bien la route et la prise de roulis est très légère.

Aussi bien à l’aise en ville avec sa taille compacte que sur les grands parcours, le SeatAronaest un compagnon de choix pour les personnes à la recherche d’un SUV polyvalent et sympa à conduire. D’autant plus qu’il peut compter sur des motorisations essence performantes. Que ce soit en version TSI 95 ch ou 115 ch, le SeatArona s’en sort pas mal du tout. La version 95 ch de notre essai se montre suffisantement alerte au quotidien en plus d’être souple et sobre. La commande de boite est bien guidée, aucun soucis là-dessus. Pour les amateurs de puissance, la version 150 ch vous ravira également. Au cours de notre essai, soit environ près de 1.000 km, la consommation moyenne s’est établie à 6,8 litres au 100 kilomètres mêlant autoroute (30%), voie rapide (30%) et usage urbain (40%). Le SeatArona se place comme le SUV le plus sympa à conduire non loin d’un Peugeot 2008, référence.

notre avis

Avec l’Arona, Seat apporte quelque chose en plus sur le segment des SUV urbains. Son style musclé, sa personnalisation et un certain classicisme séduiront une clientèle jeune qui ne trouve pas leur compte avec un Renault Captur « trop jouet » ou un Peugeot 2008 « pas très fun ». À bord c‘est l’espace et le sérieux de fabrication qui rassurera les acheteurs. Et enfin côté comportement routier, c’est bien là que le SeatArona fait la différence avec un dynamisme appréciable et une belle polyvalence. En quelques sortes, le SeatArona, c’est le savant mélange entre le fun des gènes espagnols et la rigueur germanique qui en font l’un des meilleurs SUV de sa catégorie. Et à un peu plus de 21.000€, notre version haut de gamme et avec un bon moteur se montre assez compétitive. 

Merci aux équipes de Seat France pour le prêt de ce Seat Arona 😉

Commentaires