Accueil»Autos»Essai BMW X2 xDrive20d M Sport X : l’audace est dans le SAC

Essai BMW X2 xDrive20d M Sport X : l’audace est dans le SAC

La nouvelle BMW X2 entre nos mains !

BMW vient tout juste de lancer sur le marché son tout nouveau X2. Un SAC (pour Sport Activity Coupé) dont l’ambition est évidemment de se placer dans la voie du succès toute tracée par une certaine BMW X1 avant lui. Avec son tout nouveau X2, BMW joue à la fois la carte du style et de la sportivité, tout en conférant à son dernier-né une gueule immédiatement identifiable, avec en prime quelques jolis clins d’oeil au passé (illustre) de la firme. C’est à Lisbonne, sous une météo capricieuse, que THM Magazine a pu effectuer quelques centaines de kilomètres à bord du nouveau X2 (ou de « la nouvelle BMW X2 » c’est au choix).

Depuis 1999, la gamme BMW X connait une pure success-story, puisque pas moins de 5 400 000 modèles on été écoulés dans le monde. Une gamme qui représente pas moins de 34% des ventes du groupe, en hausse de près de 10% par rapport à 2016. En 2017, c’est le X1 qui fait figure de top-seller, avec un peu plus de 286 000 ventes dans le monde (+30%) et 12 000 en France (22,2%). Autant dire que le nouveau X2 profite d’un engouement assez exceptionnel de la part du public pour ce type de véhicule.

De l’audace, et des clins d’oeil au passé

Côté look, difficile de ne pas apprécier les lignes très dynamiques de cette nouvelle BMW X2, avec des airs de coupé indéniables, et une sportivité nettement accrue par rapport au X1. Un X2 plus compact (-8 cm) et rabaissé par rapport à un X1, pour des sensations de conduite qui se veulent plus sportives promet BMW. Des mensurations qui font (logiquement) de ce X2 le SUV le plus compact de chez BMW. A l’arrière, cela se traduit par une signature lumineuse plus moderne, mais aussi quelques détails, comme la plaque d’immatriculation ramenée vers le bas, histoire de renforcer le côté « posé » du bolide.

Les nostalgiques de la marque seront également ravis de retrouver quelques clins d’oeil à l’illustre passé BMW, à commencer par le logo du groupe sur les montants de custode (montants C). Un hommage rendu bien sûr à la mythique BMW 3.0 CSL pour ne citer qu’elle. Idem à l’avant, avec une calandre inversée, qui rappelle de son côté le non moins légendaire roaster 507 de la fin des années 1950. Bref, un mélange réussi entre modernité et gloire passée qui flatte immédiatement la rétine, avec juste ce qu’il faut de dynamisme pour donner irrémédiablement envie de se placer aux commandes de cette BMW X2.

On retrouve le logo BMW de chaque côté des montants de custode, en hommage à la BMW 3.0 CSL

Pour notre essai, nous avons eu l’occasion d’embarquer à bord du modèle X2 20d en finition M Sport X, exclusive à la BMW X2. Cette dernière permet de bénéficier d’éléments de carrosserie en gris mat, comme les pare-chocs, les bas de caisse, les passages de roues… cela afin de souligner le côté baroudeur du modèle. A l’arrière, les deux imposantes sorties d’échappements ne laissent que peu de doutes quant à l’orientation plus sportive de ce SAC. Sous le capot, un bloc 2.0L de 190 ch, couplé à la boite automatique à 8 rapport et à la transmission intégrale xDrive. A noter que le X2 sera également proposé en version sDrive18i 140 ch, en sDrive et xDrive20i 192 ch, sDrive et xDrive18d 150 ch et même en xDrive25d 231 ch pour les plus vaillants.

Une fois à bord, difficile là encore de ne pas tomber sous le charme, avec des finitions forcément très premium, que ce soit au niveau de la planche de bord, des sièges, du volant M Sport, du toit ouvrant, de l’imposant écran central ConnectedDrive ou encore de ces portières résolument compactes… Evidemment, pour notre essai, BMW nous gâte en options, et notre modèle flirte ainsi avec les 60 000 euros. A noter également la présence d’un nouveau compteur digital/analogique, qui semble là encore jouer la carte du néo-rétro. A l’oeil, l’ensemble est agréable, même si le compteur manque à nos yeux d’un peu de charme, de relief.

La position de conduite, légèrement rabaissée par rapport au X2, est excellente. On regrette seulement des compteurs qui manquent un peu de glamour et de relief à nos yeux, même si là encore, il s’agit de respecter les traditions BMW.

Un X2 dynamique, agile et performant !

Une fois démarré, il est grand temps de prendre la route à bord de ce X2, et sillonner les autoroutes et chemins escarpés de la côte portugaise. La position de conduite est volontairement rabaissée, et si ceux qui apprécient la conduite dynamique seront ravis, ceux qui aiment dominer la route seront un peu désappointés. Plus sportive, la BMW2 se veut également plus ferme en terme de suspension, sans pour autant être désagréable pour les vertèbres, loin de là. Le comportement global est très dynamique, avec un train avant bigrement réactif et une excellente motricité.

Dynamique et moderne, la BMW X2 se veut également très colorée, histoire d’assumer pleinement votre côté rebelle !

La direction M Sport est évidemment un modèle de vitesse et de précision, tout comme la BVA8, sans doute l’une des meilleures sur le marché à l’heure actuelle. En mode Sport, le X2 affiche un dynamisme accru, avec des reprises encore plus franches et des passages de rapports d’une fluidité assez exceptionnelle. Au bout de quelques minutes à peine, on enchaîne les virages escarpés avec un savoureux mélange de plaisir et de précision… si bien que l’on finit par oublier que l’on conduit un SUV. On regrette simplement un moteur un peu trop discret (à l’oreille) à notre goût, mais le plaisir de conduite n’en reste pas moins phénoménal. A noter également une consommation très honnête, puisque notre modèle d’essai affichait un joli 7,2L/100 km de moyenne, malgré une conduite parfois assez gourmande. Un très bon point.

A bord, les amateurs de high-tech auront de quoi faire… à condition toutefois de signer au préalable pour les packs Innovation ou encore ConnectedDrive. Là, on accède à toute une panoplie de fonctionnalités hyper-connectées à commencer par un très large écran, un affichage tête haute, un détecteur de lignes, la recharge par induction, la reconnaissance des panneaux, la conciergerie BMW… A noter que BMW fait volontairement l’impasse sur l’interface 100% tactile, et propose un mélange de tactile, de commandes vocales et de Controller iDrive, afin de permettre au conducteur de ne jamais avoir à quitter la route des yeux.

En ce qui nous concerne, cette escapade lusitanienne à bord de la nouvelle BMW X2 a été évidemment très positive, même si, répétons-le, ce nouveau SUV affiche une tendance sportive au détriment parfois du confort… ce qui n’est pas pour nous déplaire. La qualité de conception (intérieure comme extérieure) est impressionnante, mais on pestera quand même face à de (très) nombreux éléments de confort et/ou high-tech disponibles en option, qui font (très vite) grimper la facture. Pas de quoi altérer notre enthousiasme vis à vis de ce X2 résolument très réussi visuellement, et qui procure un plaisir de conduite assez phénoménal.

Notre Avis

Avec son design athlétique, son gabarit compact et ses touches rétro qui font mouche, la nouvelle BMW X2 est une attraction visuelle assez fascinante. A bord (à condition d’opter pour quelques options), la finition est exemplaire, avec en prime un système d’infotainment riche et simple d’utilisation, sans oublier une habitabilité très agréable, y compris pour les passagers à l’arrière. Sur la route, on retrouve l’agilité et la précision d’une berline, et on prend un vrai plaisir à bord de ce X2, que l’on évolue en ville, sur autoroutes ou sur des routes sinueuses. Même si BMW s’en défend, on regrette quand même des tarifs un peu élevés, et des suspensions un chouia trop fermes parfois, notamment sur des routes pavées ou bosselées. Toujours est-il que de par son look accrocheur, ses qualités de conduite indéniables et ce petit côté « SUV coupé » vraiment très séduisant à regarder comme à conduire, on devrait croiser de nombreuses BMW X2 sur nos routes les prochains mois…

Commentaires